Hautes-Alpes : les 80km/h seront bien appliqués dans le département

Hautes-Alpes : les 80km/h seront bien appliqués dans le département

SOCIÉTÉ / Opposé au choix du gouvernement de réduire la vitesse à 80 km/h sur le réseau routier secondaire, le Conseil départemental des Hautes-Alpes avait voté une délibération pour le maintien des 90 km/h. Sans surprise, la préfète vient d'annuler la délibération.

 

- Hautes-Alpes -

 

Près de deux mois après le vote du Conseil départemental des Hautes-Alpes s’opposant à la limitation de vitesse à 80km/h sur les routes départementales à double sens et sans séparateur central, la préfecture confirme que la délibération se trouve  « entachée d'illégalité et doit à ce titre être retirée lors d'une prochaine réunion de celui-ci. »

Selon la préfète Cécile Bigot-Dekeyzer, le recours gracieux est formé sur la base de l'article R413-1 du Code de la Route, qui prévoit que « lorsqu'elles sont plus restrictives, les vitesses maximales édictées par l'autorité investie du pouvoir de police prévalent sur celles autorisées par le présent code ».

 

« Le gouvernement passe en force »

De son côté le président (LR) du département Jean-Marie Bernard réagit en précisant qu’il n’est « pas vraiment surpris par cette décision puisque la délibération prise par les élus du Conseil départemental des Hautes-Alpes va à l’encontre d’une mesure nationale et que les services de l’État avaient deux mois pour se prononcer sur sa recevabilité. »

Toutefois l’élu se dit déçu que le message « ne soit pas arrivé jusqu’aux oreilles du gouvernement, à moins que celui-ci n’ait pas voulu l’entendre. » Un message qu’avait soutenu le monde économique du département, mais aussi relayé au Sénat par les parlementaires des Alpes du Sud,  Patricia Morhet-Richaud (sénatrice LR des Hautes-Alpes) et Jean-Yves Roux (sénateur DVG des Alpes de Haute-Provence).

Ainsi, mi-avril, un rapport présenté au Sénat demandait que l’abaissement de la vitesse à 80 km/h soit décidé par les conseils départementaux sur les routes dont ils ont la charge, soit près de 4.000 km sur l’ensemble des Alpes du Sud. Proposant que chaque exécutif départemental répertorie les routes accidentogènes et dresse lui-même sa carte des tronçons sur lesquels la vitesse doit être réduite, en lien avec les préfectures.

En savoir plus >>> Alpes du Sud : limitation à 80km/h, un rapport du Sénat veut laisser le choix aux départements

 

Prendre en compte la spécificité montagne

Avec près de 2.000 km de routes, seulement un tiers des routes du réseau départemental peut-être emprunté à 90 km/h, les autres, constate Jean-Marie Bernard « sont des routes de montagne où la vitesse est limitée par le relief. J’aurais préféré que l’on prenne en considération cette spécificité, d’autant que les Hautes-Alpes ne garderont pas une seule voie à 90 km/h, même sur le réseau national. »

 

A.Cam



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios