Hautes-Alpes : rapport de la Chambre Régionale des Comptes, J.-M. Bernard dénonce une « calomnie »

Hautes-Alpes : rapport de la Chambre Régionale des Comptes, J.-M. Bernard dénonce une « calomnie »

POLITIQUE / Le rapport sur la gestion du Conseil Départemental des Hautes-Alpes de 2012 à 2017 révélait des irrégularités au sein du cabinet du président Jean-Marie Bernard. Des points soulevés qui ne sont que des "faits divers" pour l'élu, ce dernier conteste les conclusions

 

- Hautes-Alpes -

 

Le Conseil départemental des Hautes-Alpes se lève contre les conclusions définitives de la Chambre régionale des comptes. Alpes 1 vous révélait ce mardi soir que l’institution s’était penchée sur la gestion départementale entre 2012 et 2017 et avait notamment relevé des irrégularités dans les comptes, provenant notamment du cabinet du président de l’hémicycle. Jean-Marie Bernard a tenu à apporter le contexte du rapport.

 

« Méchanceté, calomnie, impolitesse », une Chambre Régionale des Comptes qui « fait fi de la réalité »

Le ton n’était pas détendu ce mercredi matin lors de la conférence de presse du Conseil Départemental. Au lendemain des révélations d’Alpes 1, le président Jean-Marie Bernard s’est livré à un exercice de défense. Pour ses élus mais aussi et surtout pour les contribuables haut-alpins. Point par point il a voulu démontrer que le magistrat « n’avait pas compris » les comptes de l’hémicycle.

 

Jean-Marie Bernard rejette les accusations d’utilisation personnelle des deniers publics

L’avis du président est très clair : la Chambre s’est emparée de questions particulières pour en faire une généralité sur la gestion départementale. Et adopte un ton « disproportionné » sur des éléments qu’il qualifie lui de « faits divers ». Comme ces achats de matériel de golf visés par l’institution, qui s’interroge quant à l’usage personnel qui a pu être fait des deniers publics.

 

Enfin, quant au risque de conflit d’intérêt dans la promotion de l’épouse de Jean-Marie Bernard, l’élu repousse toute accusation, « elle a eu un avancement normal ».

Interrogé, Patrick Ricou, vice-président en charge des finances, s’est dit lui aussi surpris de ce rapport et a affirmé son soutien en son président

 

C. Michard



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios