Alpes du Sud : les agriculteurs de montagne autorisés à travailler plus

Alpes du Sud : les agriculteurs de montagne autorisés à travailler plus

ÉCONOMIE / Des dérogations pour travail extérieur à l’exploitation agricole, pour des activités saisonnières hivernales en haute montagne pourront bientôt être accordées aux associés de Gaec.

 

- Alpes du Sud -

À l’avant-veille de la saison d’hiver, voici une bonne nouvelle pour les agriculteurs qui allient travail sur exploitation et complément dans les stations de ski. En effet à l’occasion d’une réunion organisée ce jeudi à la demande de plusieurs députés de montagne, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé que des dérogations pour travail extérieur à l’exploitation agricole pour des activités saisonnières hivernales en haute-montagne pourront désormais être accordées aux associés de GAEC (Groument agricole d’exploitation en commun) dans la limite de 700 heures par an, contre 536 heures par an actuellement.

Un plafond qui dans les autres zones et pour toute autre activité demeure à 536 heures.

Selon Joël Giraud, député (PRG) des Hautes-Alpes, présent lors de la réunion, « cela répond à une demande portée de longue date par ces parlementaires, relayant une sollicitation des agriculteurs de montagne dont la mise en œuvre sera rapide. »

 

Qui est concerné par ce texte ?

Concrètement le texte cible des professionnels dont l’activité principale est l’agriculture et qui ont une activité complémentaire pendant la saison d’hiver, comme moniteur de ski. Ciblant les activités saisonnières hivernales en zone de haute montagne,  et « permettant de sécuriser leurs revenus et de pérenniser leur activité en zones de montagne », insiste le député des Hautes-Alpes.