Hautes-Alpes : un 4ème squat pour migrants à Gap

Hautes-Alpes : un 4ème squat pour migrants à Gap
Chez Roger / septembre 2020

SOCIÉTÉ / Le maire de Gap dénonce "l'inaction de l'État" depuis l'évacuation de "Chez Roger"

 

- Hautes-Alpes - 

 

Après l’évacuation de « Chez Roger » à la mi-octobre, un nouveau squat voit le jour à Gap. Plusieurs migrants ont été installés dans une ancienne ferme de Tournefave, rachetée par un privé pour y créer un lotissement. « C’est le quatrième lieu de la ville occupé depuis le printemps 2016 » se désespère le maire de Gap, Roger Didier, qui dénonce « l’inaction de l’État ». « Que s’est-il passé depuis l’évacuation ? Pourquoi ces migrants n’ont-ils pas été pris en charge par l’État ? » demande l’édile. Même question du groupe « Ambitions pour Gap », qui regrette qu’aucune solution d’accueil n’ait été anticipée. Après la Maison Cézanne, le Cesai puis chez Roger, c’est donc un quatrième squat qui voit le jour dans la capitale douce.

 

C. Cava Michard