Hautes-Alpes : G.Fromm décide de faire payer les éleveurs, la majorité départementale dénonce

Hautes-Alpes : G.Fromm décide de faire payer les éleveurs, la majorité départementale dénonce

POLITIQUE / Suite à la manifestation des éleveurs en octobre 2015 et au ramassage des cinq brebis laissées sur la voie publique, le maire de Briançon décide de réclamer aux éleveurs le montant de la facture pour l’opération de nettoyage, ce que dénonce Arnaud Murgia et Christian Hubaud.

 

-Hautes-Alpes-

Le maire de Briançon Gérard Fromm ne veut pas faire payer à ses concitoyens la facture de la manifestation des éleveurs qui avaient exprimé leur colère, le 6 octobre 2015. Une manifestation au cours de laquelle les éleveurs avaient déposé 5 brebis mortes dans les rues de la ville et don,t l’enlèveaent avait couté  1.236 euros à la collectivité. En conséquence le maire à décidé d’envoyer la facture aux agriculteurs.

 

« Les éleveurs ne sont ni des voyous ni des délinquants »

Une initiative que condamnent les conseillers départementaux (LR) Arnaud Murgia, conseiller départemental de Briançon 1 et Christian Hubaud, conseiller départemental en charge de l’agriculture et des forêts.

« Vous, comme le député Joël Giraud, avez souvent pris la parole pour dire votre soutien à nos agriculteurs et votre opposition farouche à la prolifération du loup à ses conséquences pour l’élevage (…) vous allez maintenant leur faire payer la double peine d’un acte de révolte », dénoncent dans un communiqué commun les deux élus. Des élus qui dans un courrier adressé à Gérard Fromm lui demandent « d'inscrire à l'ordre du jour du prochain conseil municipal l'admission en non-valeur de cette somme de 1236,96 euros afin d'exonérer les agriculteurs concernés du paiement de cette somme dont ils ne pourront de toute façon s'acquitter. »

 

« Arnaud Murgia n’a ni le monopole du cœur, ni celui de la défense de nos éleveurs (…) je n’ai pas attendu l’intervention moralisatrice de MM Murgia et Hubaud pour m’inquiéter du sort de nos éleveurs » G.Fromm

 

« Cette intervention représente un coût pour la collectivité et donc pour les contribuables briançonnais »

Le maire de Briançon, qui dans sa réponse dénonce  une manipulation politique  menée par les conseillers départementaux, qui « plutôt que d’attendre une réponse à un courrier par encore reçu (…) décide de chercher la polémique dans les médias. »

Pour Gérard Fromm, « l’enlèvement de ces cinq brebis laissées agonisantes et les tripes a l’air sur la voie publique en pleine zone commerciale a par conséquent nécessité l’intervention des services techniques de la commune en soirée et le stockage des cadavres jusqu’à l’intervention de l’équarrisseur. » Selon le maire si les éleveurs « avaient eu la décence de repartir avec les bêtes avec lesquelles ils étaient venus », il n’ y aurait ni facture, ni polémique aujourd’hui.

Enfin le maire réfute l’idée d’une manifestation qui aurait eu pour seul but d’interpellé l’opinion publique. Pour Gérard Fromm, les carcasses de brebis déposées par les éleveurs devant le commerce où travaille la Présidente de l’association locale de défense des loups, Annie Lalanne, avait pour simple but « de provoquer cette personne engagée pour la préservation de la faune sauvage. »



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios