Haute-Provence : déclaration des revenus, un assistant virtuel pour faciliter les démarches

Haute-Provence : déclaration des revenus, un assistant virtuel pour faciliter les démarches

SOCIÉTÉ / ÉCONOMIE / 49.000 foyers sont imposables sur les Alpes de Haute-Provence, sur 101.000 foyers fiscaux

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

La campagne de déclaration des revenus est lancée. Le département des Alpes de Haute-Provence compte 101.000 foyers fiscaux dont 49.000 sont imposables. Ils génèrent près de 140 millions d’euros d’impôts sur le revenu. S'agissant de l'IFI, Impôt sur la Fortune Immobilière, ancien ISF, en 2019, on comptait 160 redevables pour le territoire bas-alpin pour près de deux millions d’euros.

60.000 foyers sont éligibles à la déclaration automatique. En 2020, 79% des déclarations avaient été effectuées en ligne. Isabelle Godard Devaujany, directrice départementale des finances publiques des Alpes de Haute-Provence rappelle qu’en cette période de pandémie, il faut éviter les déplacements dans les centres de finances publiques. Un assistant virtuel « AMI », Assistant de la Messagerie des Impôts est mis en place :

Pour obtenir plus d’informations, vous pouvez joindre également le 0 809 401 401. Un agent des finances pourra vous répondre.

 

Les revenus de l’économie collaborative peuvent être fiscalisés

Isabelle Godard Devaujany, directrice départementale des finances publiques des Alpes de Haute-Provence, souligne également que les revenus tirés de l’économie collaborative comme les ventes sur le Bon Coin ou encore la location de logements sur des plateformes dédiés comme Airbnb sont fiscalisées. Deux conditions : si vous encaissez plus de 3.000 euros dans l’année et que plus de 20 transactions ont été effectuées. « La plateforme collaborative vous informe, et ces mêmes informations, nous les recevrons aussi donc pas moyens de tricher. Si vous êtes au-delà de 3.000 euros et plus de 20 transactions, dans ce cas là il faut déclarer les revenus. Il faut savoir que dans notre département assez touristique, il y a beaucoup de nos concitoyens qui font des locations meublées occasionnelles » explique Isabelle Godard Devaujany.

Vous avez jusqu’au 26 mai pour faire votre déclaration en ligne.

 

M. Bonnefoy