Hautes-Alpes : Ambitions pour Gap et Gap Autrement, une union de plus en plus lointaine

Hautes-Alpes : Ambitions pour Gap et Gap Autrement, une union de plus en plus lointaine

POLITIQUE / « On ne veut pas perdre cet enthousiasme pour retomber dans les vieilles tambouilles de partis politiques. On a réussi à s’en sortir, ce n’est pas pour y retourner », C. Pierrel

 

- Hautes-Alpes -

 

Il veut « gagner les élections municipales de mars 2020 à Gap ». Le collectif « Ambitions pour Gap » a présenté vendredi dernier de nouvelles personnalités qui viennent s’ajouter à sa liste : Jérôme Garnier technicien informatique, Delphine Defrade conseillère juridique et sociale, Savine Junot greffière au tribunal d’instance, mais aussi Jean-Jacques Rostan, directeur d’école sur Gap, Magali Prunet, salariée du privé ou encore Helène Dautais-Legac, professeur d'histoire-géographie. De nouvelles personnalités, d’horizons différents, qui n’ont, pour la plupart pas d’expérience politique, mais « l’envie de s’engager pour changer le quotidien de leur ville ». Les 43 membres de la liste seront présentés au fur et à mesure annonce « Ambitions pour Gap ». Et une union avec « Gap Autrement » semble de plus en plus lointaine. « On discutera avec eux quand nous serons d’accord sur les fondamentaux. Nous on ne veut pas faire un agglomérat de partis politiques. Nous on veut agglomérer des compétences, des citoyens et de l’envie » indique sur Alpes 1 Christophe Pierrel, Président de l’association « Ambitions pour Gap ».  Il ajoute, « si vous avez une équipe qui ne s’entend pas, pendant une campagne électorale, et que c’est un rassemblement qui ne fonctionne pas durant la campagne, pour gouverner c’est impossible. Nous on veut faire ce groupe, qui plus tard pourra s’occuper de la ville au quotidien. On a donc intérêt à être solide et soudé ».

 

« On ne veut pas perdre cet enthousiasme pour retomber dans les vieilles tambouilles de partis politiques. On a réussi à s’en sortir, ce n’est pas pour y retourner », C. Pierrel

Ambitions pour Gap veut travailler sur trois axes : la transition écologique, démocratique et sociale.

À lire également : Ambitions pour Gap dit non à la professionnalisation de la politique

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios