Hautes-Alpes : la loi NOTre inquiète le Pays des Ecrins

Hautes-Alpes : la loi NOTre inquiète le Pays des Ecrins

POLITIQUE / La sénatrice Patricia Morhet Richaud est venue entendre les inquiétudes des élus du Pays des Écrins, notamment sur la promotion touristique.

 

- Hautes-Alpes -

La sénatrice des Hautes-Alpes en visite dans le Pays des Écrins. Patricia Morhet-Richaud est venue rencontrer les élus et les entrepreneurs du territoire, durant toute la journée de mercredi. L’occasion surtout de parler de la loi NOTre. La nouvelle organisation territoriale de la République qui inquiète, notamment en matière de promotion touristique.

 

Manque de clarté

Dans le projet actuel, seules les stations classées pourront garder un Office de Tourisme, sinon ils devront être regroupés et gérés par les nouvelles intercommunalités. « On a une loi qui est applicable aujourd’hui. On a eu des annonces d’un ministre partant l’année dernière, disant qu’il y aurait sans doute des dérogations supplémentaires. Or aujourd’hui, on n’a pas de directives », regrette le président de la communauté de communes, Cyrille Drujon d’Astros. Il demande de vraies règles, pour pouvoir réaliser cette Office de Tourisme intercommunal qui devrait employer 15 personnes, pour 1,5 million d’euros de budget. Un OT qui doit naitre au 1er janvier 2017, comme l’impose la loi.

 

Questionner le Gouvernement

Face à ces inquiétudes, la sénatrice a tenu à assurer de son engagement. « Mon rôle, c’est d’aller à la pêche aux informations, de veiller que les bonnes informations soient données », indique Patricia Morhet-Richaud sur Alpes 1. Elle a a promis d’interroger directement le Gouvernement. « Ils ne savent comment ils vont pouvoir s’organiser, s’ils vont pouvoir garder un Office de Tourisme autonome. Il y a eu des annonces du Ministre qui n’ont pas été très claires. »

Autre point d’action pour la sénatrice des Hautes-Alpes, la baisse des dotations de l’État. La communauté de communes du Pays des Écrins qui est dans le négatif, ponctionnée par l’État sur les quatre taxes locales prélevées.

 

Patricia Morhet-Richaud, sénatrice des Hautes-Alpes :

Cyrille Drujon d’Astros, président de la Communauté de communes du Pays des Écrins :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios