Alpes de Haute-Provence : G.de Valckenaere, un électron libre de plus en plus isolé

Alpes de Haute-Provence : G.de Valckenaere, un électron libre de plus en plus isolé

POLITIQUE / À force de tergiverser entre gauche, droite et extrême droite, l’élu dignois se voit de plus en plus isolé aujourd’hui.

 

-Alpes de Haute-Provence-

 

Quand l’histoire politique se répète, avec le conseiller municipal et communautaire de Digne-les-Bains, Gilles de Valckenaere, qui se voit, à force de tergiversations politiques, de plus en plus isolé. Après avoir déclaré à nouveau sa flamme à Marine Le Pen pour la présidentielle ce week-end,  etalors qu’il avait quitté le FN avec pertes et fraquas contre les élus locaux frontistes, le secrétaire départemental du parti Grégory Roose lui répond sans ambages. « Monsieur de Valckenaere soutient qui il veut. Mais soutenir Marine le Pen ne veut pas dire rejoindre le Front National », manière de dire que son soutien au FN pour les présidentielles ne regardait que lui et que les portes du parti ne lui seraient pas  ouvertes à nouveau.

Autre prise de distance avec l’élu dignois aujourd’hui, par le secrétaire départemental de Debout la France, Noël Chuisano, qui tient à préciser que, malgré le fait que la tête de liste du groupe « Les Dignois d’Abord », Marie-Anne Baudoui-Maurel, soit une élue Debout la France, « nos engagements et notre combat ne peuvent être associés aux prises de position du conseiller municipal de Digne-les-Bains, qui n’est ni membre, ni adhérent de notre parti dans les Alpes de Haute-Provence. »

Des mises à l’écart qui, à n’en pas douter, seront balayées d’un revers de main par ce personnage politique, autant atypique que virulent.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios