Alpes du Sud : le contrôle des armes fait sa mue sur le territoire

Alpes du Sud : le contrôle des armes fait sa mue sur le territoire

SÉCURITÉ / On dénombre 18.000 détenteurs pour 40.000 armes dans les Alpes de Haute-Provence et 11.000 détenteurs pour 31.000 armes dans les Hautes-Alpes

 

- Alpes du Sud -

 

Le contrôle des armes fait sa mue sur le territoire. Dans le cadre de sa politique de transformation numérique engagée en 2019, le service central des armes et explosifs (SCAE) du Ministère de l’Intérieur a présenté ce lundi son système d’information sur les armes (SIA), successeur de l’application vieillissante AGRIPPA qui recensait jusqu’alors les détenteurs d’armes. Pour information, on en dénombre 18.000 pour 40.000 armes dans les Alpes de Haute-Provence et 11.000 possesseurs pour 31.000 armes dans les Hautes-Alpes.

 

« On va ainsi lutter contre la fraude documentaire en s’interconnectant avec le système des fédérations », Jean-Simon Merandat

 

Avec une volonté de moderniser une gestion obsolète et une règlementation complexe, le SCAE se déplace depuis novembre 2021 et jusqu’à février 2022 dans les différentes régions de France pour informer les professionnels, les préfectures ainsi que les représentants locaux des fédérations de chasse, tir et ball-trap. L’occasion pour Jean-Simon Merandat, chef du service central des armes et explosifs de rappeler l’importance de la sécurité publique par le biais de ce dispositif qui a trois objectifs majeurs.

Déjà déployé chez les armuriers, le SIA sera opérationnel le 8 février prochain pour les chasseurs et les préfectures à l’occasion du colloque européen du contrôle des armes au domaine national de Chambord. Cette mise en place se poursuivra progressivement dans les mois qui suivront pour les 5 millions d’usagers concernés par ce nouveau système d’information. Notez que chaque détenteur devra créer, avant le 1er juillet 2023, un compte personnel pour conserver son droit à détenir une arme.  

 

C.Lourenço