Alpes du Sud : [Carte] 6ème jour pour les gilets jaunes dans nos départements

Alpes du Sud : [Carte] 6ème jour pour les gilets jaunes dans nos départements

SOCIÉTÉ / Les manifestants maintiennent des points de blocages ou barrages filtrants dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence. Tout au long de la journée, suivez l'évolution de la situation et des conditions de circulation dans nos départements sur notre carte.

 

- Alpes du Sud -

 

Ce matin, les gilets jaunes maintiennent la pression avec de nombreux points de filtrages, des péages gratuits et des opérations escargot dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence. Globalement les automobilistes ne seront que ralentis et les camions appelés à s’arrêter quelques minutes. À deux jours d'un grand rassemblement à Paris, les manifestants appellent les syndicats à rejoindre le mouvement.

 

21h30 : Si le mot d'ordre semble être le même sur l'ensemble des Alpes du Sud, « nous sommes un mouvement citoyen, c’est notre force, sans leader, chacun peut s’exprimer », une charte des gilets jaunes dans les Alpes de Haute-Provence circule. Celle-ci convie à quelques règles à suivre au quotidien « pas de bagarre, pas d’alcool, pas de drogue » pour un mouvement qui sort d’une contestation uniquement tourner contre la hausse des taxes sur le carburant.

 

20h30 : selon le maire de Sisteron, Daniel Spagnou, « la situation devient intenable et surtout dangereuse », ce que réfute Franck sur le rond-point de l’A51 à Manosque.

Un rond-point qui a connu la présence de plus 400 personnes sur cette seule journée de jeudi. « Les gens sont hyper généreux avec nous, grâce aux dons on a pu faire manger 403 personnes sur ce seul rond point. Vous croyez que si les gens nous en voulaient on arriverait à faire ça ! » insiste Franck. Mais celui-ci aura quand même subi un fait d’armes, avec un poids lourd qui a forcé ce jeudi le passage « après m’avoir gazé avec une bombe lacrymogène alors que je tentais de calmer le jeu en discutant avec lui. » Retrouvez le témoignage de Franck, un gilet jaune présent depuis samedi 17 novembre.

 

17h30 : Le maire de Sisteron, Daniel Spagnou, demande aux gilets de « donner le week-end prochain de l’oxygène » aux commerçants « qui voient arriver Noël avec crainte ». Et demande au gouvernement d’annoncer « une décision forte, un moratoire sur les tarifs et taxes des carburants en direction des Français. »

15h : plus d’une quinzaine de manifestants s’installent devant le domicile du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, à Forcalquier. « Nous comptons rester un moment, mais dans une ambiance bon enfant », précise sur Alpes 1 l’un des gilets jaunes sur place.

Les gilets jaunes devant le domicile de Christophe Castaner.

 

Une action « pacifiste » et purement « symbolique », comme l’indique Julien présent devant le domicile du ministre de l'Intérieur :

 

13h : le patronat, dans les Alpes du Sud, déclare dire « oui » à la manifestation mais « non » aux blocages, craignant pour l’avenir de  l’économie local.

Un blocage qui n'a plus lieu « depuis plus de deux jours » précise Coco, l'un des gilets jaunes des Alpes du Sud.  Précisant que, d'une part, les voitures ne sont pas bloquées, « elles sont seulement ralenties » et que d’autre part « certains camions sont arrêtés ». Parmi les camions libres de circuler, les entreprises locales en livraison.

12h : au rond-point du sénateur, à Gap, on ne désarme pas.

Ils sont encore une trentaine aujourd’hui avec tentes et palettes pour se chauffer, autrement dit encore là pour durer. Point de blocage filtrant où les véhicules légers peuvent passer mais pas les poids lourds. Ils ont reçu un soutien inattendu ce matin, des étudiants venus par dizaines. Samedi 3 d’entre eux se rendront à Paris pendant que les autres resteront sur ce point de blocage filtrant.

 

 

9h : Des lycéens ont bloqué ce matin le rond point du Cèdre à Gap, et des manifestations en cours dans le centre-ville à destination de la préfecture des Hautes-Alpes .

 

Tout au long de la journée, suivez l'évolution de la situation et des conditions de circulations dans nos départements avec notre carte interactive.

 

A.Cam