Alpes du Sud : la ligne SNCF Grenoble Veynes Gap, un atout pour l’association AGV

Alpes du Sud : la ligne SNCF Grenoble Veynes Gap, un atout pour l’association AGV

TERRITOIRE / TRANSPORT / L’AGV, l’association de la ligne Grenoble Veynes Gap a commandé un travail de recherche à l’université de Grenoble

 

- Alpes du Sud -

 

Ils sont convaincus que la ligne SNCF Grenoble Veynes Gap a un intérêt. L’AGV, l’association de la ligne Grenoble Veynes Gap a commandé un travail de recherche à l’université de Grenoble en partenariat avec les huit conseils de développement des Pays Gapençais, Sisteronais Buëch, Briançonnais Guillestrois Ecrins Queyras, Serre-Ponçon Ubaye Durance, Dios, Vallée de la Drôme, Alpes Sud Isère et Durance Provence. L’idée est de montrer ce que cette ligne apporte, selon eux, aux territoires à travers la restitution de ces travaux, notamment au niveau économique et touristique. Des travaux présentés le jeudi 30 juin.

 

L’occasion également d’interpeller les élus à travers un manifeste

« L’idée est d’amener des éléments au niveau des élus, des techniciens  qui s’occupent des transports ferroviaires mais aussi d’autres transports en commun. Depuis quelques années quand il y a des services supprimés ou réduits, comme par exemple lorsque des menaces pesaient sur le train de nuit Paris Briançon, il y a eu une réaction citoyenne qui fait que de meilleures  solutions ont été trouvées. L’idée de ce manifeste est d’interpeller tous les décideurs du transport économique » explique sur Alpes 1  Robert Cuchet le président de l’AGV. Les travaux seront présentés le jeudi 30 juin à 14h30 à l’IUT de Gap.

 

Robert Cuchet le président de l’AGV



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios