Hautes-Alpes : rapport sénatorial sur l’hôpital, plusieurs recommandations inspirées par le CHICAS

Hautes-Alpes : rapport sénatorial sur l’hôpital, plusieurs recommandations inspirées par le CHICAS

SANTÉ / POLITIQUE / La directrice Marie-Anne Ruder avait été auditionnée à la demande du sénateur Jean-Michel Arnaud

 

- Hautes-Alpes -

 

Il est venu prendre le pouls en tant que parlementaire du territoire. Jean-Michel Arnaud, le sénateur des Hautes-Alpes, a rendu visite aux équipes du CHICAS de Gap, vendredi matin. Durant plus de deux heures, il s’est entretenu avec les soignants et la direction. L’occasion également de visiter le service ambulatoire mais aussi les urgences. Le tout dans un contexte particulier. Jeudi dernier, les membres de la mission Flash ont remis 41 propositions pour permettre de mieux passer l’été. Des propositions qui ne font pas l’unanimité. Elles sont jugées comme « affligeantes » par le porte-parole de l'Association des médecins urgentistes en France. Face au manque de médecins qui touche l’hôpital, face à l’activité soutenue, certains territoires sont confrontés à des fermetures régulières. C’est le cas des urgences de Manosque, la nuit depuis début janvier et désormais le jour. Du côté de Gap, on note une augmentation de 6% de l’activité depuis le début de l’année au sein du service. Un constat qui est quasi-similaire à Briançon. S’il n’est pas question ici de fermeture, les soignants se disent « fatigués de ne pas pouvoir faire leur travail à fond ».

 

Pour « être en phase avec les vrais besoins des territoires », Jean-Michel Arnaud avait souhaité que Marie-Anne Ruder, la directrice du CHICAS soit auditionnée en février dernier, dans le cadre de la Commission d’enquête du Sénat sur la situation des hôpitaux en France.

 

« L’objectif était de valoriser les initiatives locales et de montrer comment les hôpitaux publics s’adaptent aux territoires », M. A Ruder

 

 

 

Un rapport pour rénover l'hôpital public en France, selon l'exemple haut-alpin ?

Quatre mois de travaux ont été nécessaires pour faire un état des lieux explique Jean-Michel Arnaud, « des dizaines de personnes ont été auditionnées dans tous les domaines et les territoires. Le rapport alimente la réflexion du Sénat à la rénovation de l’hôpital public en France ». Vendredi dernier, ce rapport a été remis à la direction du CHICAS et aux équipes.

 

« Je souhaitais absolument que l’expérience des Hautes-Alpes soit reprise. Elle peut inspirer des adaptations au niveau local », J. M Arnaud


 

 

Aujourd’hui, les soignants par le biais de leurs représentants demandent de « passer de la parole à l’action afin de retrouver du sens à l’hôpital ». Jean-Michel Arnaud s’est ainsi engagé à s’entretenir régulièrement avec les équipes. Notez qu’une vingtaine d’infirmières fera son arrivée à Gap durant l’été afin de renforcer les équipes pour pallier l’absentéisme et la fatigue.

 

A. Vallauri