Hautes-Alpes : les professionnels de justice se mobilisent pour plus de moyens

Hautes-Alpes : les professionnels de justice se mobilisent pour plus de moyens

JUSTICE / Selon un rapport du Conseil de l’Europe, on a quatre fois moins de procureurs ainsi que deux fois moins de juges et de greffiers en comparaison à la moyenne européenne

 

- Hautes-Alpes -

 

Les professionnels de justice se mobilisent pour plus de moyens à Gap. Dans la lignée d’une tribune publiée le 23 novembre dans « Le Monde », une quarantaine de magistrats, avocats et greffiers s’est rassemblée ce mercredi en début d’après-midi devant le tribunal dans le cadre d’une journée de mobilisation nationale. Deux raisons principales animent ce mouvement : la perte de sens ressentie par la profession et le manque de moyens.

 

« Il nous faudrait plus de personnels de greffe, un substitut du procureur supplémentaire et un magistrat du siège », Benjamin Banizette

 

Selon un rapport du Conseil de l’Europe, on a quatre fois moins de procureurs ainsi que deux fois moins de juges et de greffiers en comparaison à la moyenne européenne. Même si des efforts budgétaires du Ministère sont constatés et que la situation haut-alpine n’est pas la plus dramatique du pays, le ras-le-bol n’est pas pour autant moins présent selon Benjamin Banizette, juge des enfants.

Notez que le Gouvernement a réagi à cette mobilisation avec le Garde des Sceaux Éric Dupont-Moretti qui a annoncé l’augmentation du nombre de places au concours de l'École nationale de la magistrature et la pérennisation de 1.400 postes.

 

C.Lourenço