Hautes-Alpes : à Embrun on veut favoriser la justice de proximité

Hautes-Alpes : à Embrun on veut favoriser la justice de proximité

JUSTICE / Un délégué du procureur de la République sera désormais présent sur le site de la Manutention une fois par mois

 

- Hautes-Alpes -

 

« La justice doit être incarnée » pour le procureur de la République de Gap, Florent Crouhy. Alors que jusque dans les années 1920, Embrun abritait un tribunal d’instance, la justice se rend désormais seulement à Gap et à Briançon. Pour y remédier un partenariat a été mis en place entre le Parquet et la ville d’Embrun pour favoriser cette justice pénale de proximité. Un délégué du procureur de la République sera désormais présent sur le site de la Manutention une fois par mois. Ce jeudi, ce dispositif entrait véritablement en action avec 10 dossiers sur la table de Jean-Paul Marcos, le délégué du Procureur. Concrètement, les atteintes aux personnes en sont exclues. Il concerne par exemple les usages de stupéfiants, la circulation routière ou encore les vols simples avec peu de préjudice, mais aussi les « petites » dégradations. Il s’agit de répondre à ce que l’on appelle les « alternatives aux poursuites » explique Florent Crouhy

 

« Ici, la réponse est extrêmement rapide pour prévenir notamment la récidive » ; F. Crouhy

Et ce jeudi, justement, c’est une jeune fille mineure qui attend dans les couloirs de la Manutention, devant le bureau du délégué du procureur de la République. Pour sa maman qui l’accompagne, ce dispositif est plus rassurant :

 

Notez que le Procureur de la République de Gap, Florent Crouhy, espère faire essaimer ce dispositif sur plusieurs communes des Hautes-Alpes, pour amplifier le maillage territorial.

 

A. Vallauri



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios