Hautes-Alpes : 200 personnes à Gap pour soutenir des maraudeurs solidaires

Hautes-Alpes : 200 personnes à Gap pour soutenir des maraudeurs solidaires

JUSTICE / Deux mois de prison avec sursis et cinq ans d’interdiction de séjour dans les Hautes-Alpes ont été requis par le Procureur

 

- Hautes-Alpes -

 

Plus de 200 personnes mobilisées à Gap pour soutenir deux maraudeurs solidaires. Ils étaient présentés ce jeudi après-midi devant la justice pour aide à l’entrée de personnes en situation irrégulière. Ils auraient, selon le Parquet, aidé une famille afghane avec deux enfants de 10 et 14 ans et une femme enceinte à passer la frontière de Montgenèvre fin 2020. Le Comité de Soutien des 4+3+2 et le collectif citoyen « Hautes Alpes Solidaires, Ecologiques et Citoyennes » avaient appelé à la mobilisation dès 12h. Un appel qui a été entendu :

 

Deux mois de prison avec sursis et cinq ans d’interdiction de séjour dans les Hautes-Alpes ont été requis par le Procureur pour les deux hommes. Le délibéré doit être rendu le 27 mai. Date à laquelle, à Grenoble, aura lieu le jugement en appel des « sept de Briançon. » Ils avaient été condamnés le 13 décembre 2018. La justice ayant estimé qu’ils avaient facilité l’entrée en France de réfugiés lors d’une manifestation le 22 avril de la même année. Deux avaient été condamnés à douze mois de prison dont quatre ferme. Les cinq autres, dont une Italienne, un Suisse et un Belgo-Suisse, à une peine de six mois de prison avec sursis.

 

A. Vallauri