Hautes-Alpes : délibéré attendu pour l'affaire de "la queue de loup"

Hautes-Alpes : délibéré attendu pour l'affaire de "la queue de loup"

JUSTICE / Jean-Marie Bernard, le président du Conseil Départemental des Hautes-Alpes, est poursuivi pour avoir offert la queue d'un canidé, espèce protégée, en février dernier lors du départ de l'ancienne préfète

 

- Hautes-Alpes -

 

Justice, c’est aujourd’hui que sera fixé Jean-Marie Bernard dans l’affaire dite de la queue de loup. Le président du Conseil Départemental pourrait bien être condamné pour avoir offert une queue de loup à l’ancienne préfète des Hautes-Alpes en février dernier, lors du départ de cette dernière. Il est poursuivi pour détention, transport et cession d’une partie d’une espèce protégée. Lors de son procès le 15 février dernier, le parquet avait requis deux mois de prison avec sursis et 3.500 euros d’amende. Plusieurs agriculteurs et des élus, comme le sénateur des Pyrénées-Atlantiques, Jean Lasalle, étaient venus témoigner de leur soutien devant le Palais de Justice.

 

C. Cava Michard