Hautes-Alpes : un réfugié politique jugé pour jouer le passeur

Hautes-Alpes : un réfugié politique jugé pour jouer le passeur

JUSTICE / Il est poursuivi pour avoir tenté de faire entrer sur le territoire national, avec son véhicule, cinq personnes de nationalité irakienne, pakistanaise et indienne, en situation irrégulière.

 

- Hautes-Alpes -

 

Un homme de 32 ans, de nationalité pakistanaise et ayant le statut de réfugié politique, est jugé en comparution immédiate ce lundi matin, par le tribunal correctionnel de Gap. Il est poursuivi pour avoir tenté de faire entrer sur le territoire national, avec son véhicule, cinq personnes de nationalité irakienne, pakistanaise et indienne, en situation irrégulière. Il conduisait également sans permis, en récidive légale, lorsqu’il a été interpellé par la police aux frontières à Montgenèvre le vendredi 6 avril dernier, à 5 heures du matin. Placé en garde à vue, il a affirmé s'être trompé de route, n'ayant pas l'intention de passer la frontière.

Un individu qui sera aussi jugé en mai par le tribunal correctionnel d'Albertville, pour des mêmes faits en novembre 2017. Il encourt la peine maximale de cinq ans d'emprisonnement, une amende de 30.000 € et l'interdiction du territoire national.

 

G. Piat