Haute-Provence : maintien des élections en juin, "le risque sera l'abstention"

Haute-Provence : maintien des élections en juin, "le risque sera l'abstention"

POLITIQUE / Daniel Spagnou, président de l'AMF 04, avait plaidé pour un report en octobre prochain des régionales et départementales

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

A vos bulletins ! Les maires ont tranché. Consultés sur la question du report ou non des élections régionales et départementales, ils ont répondu oui au maintien à 56 %. Ce sont plus de 69 % des édiles de France qui ont donné leur avis dans cette consultation rapide faite par l’exécutif. Mais déjà certaines voix s’élèvent pour reprocher une décision qui va à l’encontre des précautions sanitaires, et qui fait surtout courir le risque d’une abstention. Parmi ceux qui demandaient le report à l’automne, Daniel Spagnou le maire de Sisteron et président de l’AMF 04. Il était l'invité ce mardi du "8:30". S’il salue une consultation auprès des élus par le gouvernement, « il n’en reste pas moins que consulter 36.000 maires en quelques heures par un oui ou non, sans réunir les conseils municipaux » pose question. Quant au jour du vote, les conditions vont être complexes, « il va falloir doubler le personnel ». Enfin, « il y a un risque important d’abstention. Les gens en ont marre, ils voudront aller se promener. L’élection sera tronquée, comme les élections municipales qui ont été un véritable gâchis avec des maires élus à seulement 20 % des voix ».

 

C. Cava Michard