Alpes de Haute-Provence : la Carte Scolaire affinée pour la rentrée 2016

Alpes de Haute-Provence : la Carte Scolaire affinée pour la rentrée 2016

ÉDUCATION / L'Académie prévoit 11 ouvertures de classes, 6 fermetures et 6 postes supplémentaires.

 

- Alpes de Haute-Provence -

La carte scolaire 2016-2017 a été présentée ce mardi, lors d’un CDEN en préfecture à Digne-les-Bains Un Conseil départemental de l’Éducation Nationale présidé par le préfet Bernard Guérin, avec les syndicats. Comme le veut la tradition, les moyens alloués par le Rectorat d’Aix-Marseille sont redistribués sur le territoire, avec des fermetures et ouvertures de classes.

Des fermetures pour baisse d’effectifs à Barcelonnette, Château-Arnoux, Digne-les-Bains, Saint-Etienne-les-Orgues, Saint-Pierre, Sainte-Tulle et à Montagnac-Montpezat. Des ouvertures de classes qui compenseront les fermetures à Gréoux-les-Bains, Champtercier, aux Gauberts à Digne-les-Bains, en maternelle à Sainte-Tulle.

 

Plus de personnel, pour plus de soutien

Le département des Alpes de Haute-Provence profitera de six postes supplémentaires à la rentrée prochaine. « Cette dotation importante, qui nous a été accordée par le recteur, va nous permettre de mettre en place, d’ouvrir de nouveaux dispositifs qui font pleinement partie des priorités nationales », indique sur Alpes 1 Éric Lavis, le directeur académique des Alpes de Haute-Provence. Ces dispositifs concernent « l’accueil des moins de trois ans. Nous ouvrirons deux dispositifs », dont un à Château-Arnoux. « Et puis, c’est le dispositif ‘Plus de maîtres que de classes’, qui permet de faire en sorte qu’à un moment donné, devant les élèves, ou avec les élèves, au lieu d’avoir un enseignant, on en a deux. On peut améliorer la qualité de l’accompagnement », assure Éric Lavis. Ce dispositif sera mis en place dans l’école La Ponsonne de Manosque.

 

Assurer tous les remplacements

L’une des priorités du Ministère de l’Éducation Nationale, c’est aussi la formation des enseignants et le remplacement. « Nous créons, ou stabilisons trois postes de titulaires-remplaçants. » Un poste créé au sein de la « brigade départementale » à Saint-Lazarre et deux remplaçants-formation continue à Manosque et Sisteron.

Un poste de psychologue scolaire est aussi créé à Manosque et un poste spécialisé en unité d’enseignement autisme, dont l’implantation n’a pas encore été arrêtée. Le directeur académique qui garde deux emplois en réserve, en prévision d'éventuelles arrivées d’enfants migrants, qui ont le droit à la scolarisation sur le sol français.

 

L'interview complète d'Eric Lavis, au micro de Michel Bonnefoy :