Alpes du Sud : Stéphane Bern accuse Joël Giraud de « torpiller » le loto du patrimoine

Alpes du Sud : Stéphane Bern accuse Joël Giraud de « torpiller » le loto du patrimoine

POLITIQUE / L'Assemblée nationale, avec le soutien du gouvernement, a rétabli lundi soir la taxation sur le Loto du patrimoine. Une exonération totale que jugeait « assez gênante », le rapporteur général du Budget Joël Giraud.

 

- Alpes du Sud -

 

L'animateur Stéphane Bern, chargé d'une mission sur le patrimoine, s'est indigné mardi de la décision de l'Assemblée nationale de rétablir la taxation du Loto du patrimoine que l'État prélève habituellement sur les jeux de loterie de la Française des jeux. Directement visé dans cette missive, le député des Hautes-Alpes (LREM) et rapporteur général du budget à l’Assemblée nationale, Joël Giraud. « L'Assemblée nationale fait tout pour torpiller le Loto du patrimoine à la demande du rapporteur Joël Giraud et le soutien des députés LREM ! », a lancé sur Twitter Stéphane Bern.

 

 

L'exonération votée par le Sénat retoqué par Joël Giraud

L'origine de ce coup de colère de certains députés de l’opposition vient de la décision de Joël Giraud de rétablir la taxation sur le Loto du patrimoine. Un jeu qui, pour rappel, vise à financer la rénovation de monuments en France à travers un jeu de grattage et un loto. Ainsi, l'amendement de la commission des finances, qui a reçu un avis favorable du gouvernement, a été voté dans la nuit de lundi à mardi. Il supprime en nouvelle lecture un article du Sénat qui exonérait les jeux en faveur du patrimoine de la CSG, de la TVA et autres taxes habituellement prélevées sur les jeux de loteries.

 

« C'est un énième symbole du double mépris de la majorité parlementaire : mépris pour notre patrimoine et mépris des Français, sans cesse taxés sur chaque geste de leur vie… », A.Navarranne, membre du conseil national du Rassemblement National, conseiller régional PACA des Hautes-Alpes.

 

Déblocage de 21 millions d'euros supplémentaires

Soutenant ce mardi Joël Giraud devant les sénateurs, le ministre de la Culture Franck Riester a confirmé la taxation de la loterie à hauteur de 14 millions d'euros, car la taxation des jeux de loterie « est la règle ». Alors que le gouvernement avait pourtant acté dans un premier temps l'exonération de TVA, CSG et CRDS les sommes misées à l'occasion du Loto du patrimoine. Le ministre précise néanmoins que le vote de l'Assemblée nationale « ne remet absolument pas en cause les 21 millions d'euros » investis par l'État.

 

Au final, sur les 200 millions d’euros de recettes attendues, l’essentiel ira aux gagnants, 14 millions seront des taxes et 20 millions à la Fondation du patrimoine et qui concerne sept sites dans nos deux départements.

 

Sur le même sujet >>> Alpes du Sud : loto du patrimoine, sept sites choisis dans nos départements

A.Cam



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios