Alpes du Sud : E.Macron veut s’adresser aux gilets jaunes, « il n’y aura pas qu’une réponse à apporter »

Alpes du Sud : E.Macron veut s’adresser aux gilets jaunes, « il n’y aura pas qu’une réponse à apporter »

SOCIÉTÉ / 7ème jour de mobilisation dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence, et des ronds-points qui s’organisent pour tenir dans le temps. Avec un mot d’ordre : filtrer sans bloquer. Seule exception à la règle : les poids lourds et les camions-citernes, appelés à s’arrêter ou à faire demi-tour. Autre dérogation, les camions de livraison des entreprises locales qui ont le champ libre.

 

- Alpes du Sud -

 

Face à la colère et aux inquiétudes exprimées par les gilets jaunes, Emmanuel Macron annoncera mardi un nouveau cap pour la transition écologique, de nouvelles mesures et des négociations sur tout le territoire pour la rendre « acceptable et démocratique ».

Concrètement, le président devrait dévoiler de nouvelles mesures d’aide, l’ouverture de négociations, y compris éventuellement sur les taxes écologiques, ainsi qu’un « pacte social » et des négociations territoriales pour les mettre en oeuvre de manière efficace et décentralisée. L’amélioration énergétique des bâtiments et les nouvelles mobilités devraient être particulièrement concernées. L’État pourrait aussi aider les collectivités à renforcer la mobilité, encourager ceux qui changent de système de chauffage ou soutenir davantage les énergies renouvelables.

 

 

Pas de quoi enthousiasmer les gilets jaunes dans les Alpes du Sud

7ème jour de contestation dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence et malgré des conditions météorologiques éprouvantes, les points de filtrages tiennent dans nos départements.

En savoir plus >>> Alpes du Sud : [Carte] 6ème jour pour les gilets jaunes dans nos départements.

 

Aidés par des citoyens qui apportent nourriture, bois, couverture, tente… « C’est incroyable de voir le nombre de gens qui nous soutiennent, parfois simplement en venant boire un café, en mettant quelques euros dans la caisse commune pour acheter à manger et surtout avec la nourriture qu’ils nous donnent. Avec ce qu’on a, on peut tenir un long moment, il faut qu’ils l’entendent à Paris », nous confie un des gilets jaunes sur le rond-point de l’A51 à La Saulce. Une réserve pour tenir dans le temps qui se vérifie également à Sisteron, Gap ou bien encore Manosque.

Quant au souhait du chef de l’État d’annoncer des mesures mardi, tous les gilets jaunes rencontrés sont pour le moins incrédules. « Il va encore nous balader. Les grandes annonces ça suffit, on veut du concret ! » s’esclaffe un gilet jaune à Manosque. Même tonalité à La Saulce avec Florent qui n’imagine pas qu’une seule réponse saura combler les manifestants, « la constatation sur la hausse du prix du carburant n’est plus depuis un moment la seule revendication. »

Une diversité des revendications distribuées depuis ce matin dans des tracts sur nos deux départements :

Tract distribué dans les Hautes-Alpes
 
Tract distribué dans les Alpes de Haute-Provence.


 

Autre objectif des gilets jaunes : ne pas se mettre la population à dos

Et pour cela, le message interne est clair, « on ne bloque ni les voitures, ni les secours, ni les camions des entreprises locales ». Seuls les poids lourds et les camions citerne sont invités à s’arrêter ou à faire demi-tour. « Il n’est pas question de mettre à mal les entreprises locales et les artisans qui galèrent déjà à l’année », nous confient en écho des gilets jaunes, à Manosque, La Saulce, Sisteron mais également à Gap.

Et, là aussi, un tract est distribué pour que les règles soient respectées partout et par tous :

 

L’une des grandes craintes des manifestants reste également les débordements. « On fait tout pour éloigner de suite ceux qui viennent pour en découdre. On n’est pas là pour ça, on est des citoyens comme les autres et il n’est pas question de tout casser et de jouer aux gros bras. » Et quand le ton monte « on essaie de prendre du temps pour parler, pour échanger et en général ça se passe bien. » À ce jour, seul fait sérieux relevé, dans nos départements le gazage d’un gilet jaune, Franck, hier matin à Manosque lorsqu’un chauffeur routier a tenté de forcer le barrage, alors que ce dernier tentait de le raisonner.

En savoir plus >>> retrouvez le témoignage de Franck ici

 

A.Cam



2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios