Hautes-Alpes : une cohabitation possible avec les chiens de protection ?

Hautes-Alpes : une cohabitation possible avec les chiens de protection ?

TOURISME / Le parc national des Écrins organise quatre réunions publiques pour sensibiliser sur les gestes à adopter avec les chiens de protection

 

- Hautes-Alpes -

 

Une cohabitation avec les chiens de protection est-elle possible ? Le parc national des Écrins veut prouver que oui en organisant des conférences pour sensibiliser sur le travail de ces canidés. Isabelle Vidal, chef du service aménagement du Parc national des Écrins, explique que « les chiens de protections font partie de la vie quotidienne des alpages, ils sont d’une aide précieuse pour les éleveurs, surtout pour protéger le troupeau du loup ».  La présence de ces animaux impressionnants crée des tensions entre les acteurs du tourisme et les acteurs du pastoralisme, car ils sont source de questionnement et d’inquiétude, « quand les touristes, randonneurs, voient ces chiens imposants arriver vers eux en courant, ils ne savent pas comment se comporter » ajoute Isabelle Vidal. Les réunions publiques ont deux objectifs, le premier est d’informer sur le rôle des chiens de protection, et le deuxième est de rappeler les bons comportements à adopter et les gestes à éviter face à eux.

 

« L’idée, c’est de mieux expliquer le travail des chiens, ça a une importance dans le contexte de présence du loup », I. Vidal

 

Tous les conseils pour une bonne cohabitation seront expliqués pendant les conférences. Des conseils analysés et étudiés par des professionnels qui seront sur place pour partager leur savoir avec le public. La chef du service aménagement du Parc Nationale des Ecrins annonce que Jean-Marc Landry sera présent, « c’est un éthologue spécialiste dans les chiens. Il a fait beaucoup de recherche sur le comportement du chien en présence du loup et du troupeau ». D’après Isabelle Vidal, « c’est une personne qui a l’habitude de faire des conférences, donc il est vraiment passionnant à écouter ». Les chargés de mission pastoralisme de la direction départementale des Hautes-Alpes seront aussi présents pendant les conférences.

 

« Quand le chien arrive vers vous, il faut s’arrêter, avoir des gestes apaisants, lui parler, ne pas le regarder dans les yeux », I. Vidal

 

Quatre réunions sont organisées, la première sera à Gap le mercredi 26 juin à 18h au cinéma le Royal, la suivante à Embrun le jeudi 27 juin à 18h à la salle de la Manutention, puis à Briançon le vendredi 28 juin à 18h au CIPPA (centre d’oxygénation), et au Bourg d’Oisans mercredi 3 juillet à 14h à la maison du parc. L’entrée est libre et gratuite.

 

C. Michard / L. Sanchez



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios