Hautes-Alpes : portrait de femmes, réussir en tant que chef d'entreprise

Hautes-Alpes : portrait de femmes, réussir en tant que chef d'entreprise

ÉCONOMIE / Camille Maerten dirige le guide Passtime dans les Hautes-Alpes, au contact des entreprises et des clients. Une femme qui a réussi en tant que chef d'entreprise.

 

- Hautes-Alpes -

 

Ce 8 mars, c’est la journée internationale de lutte des femmes, pour l'égalité des droits. Depuis lundi, Alpes 1 vous propose des portraits de femmes des Alpes du Sud. Audrey Lavoué, animatrice à Superdévoluy, Isabelle Millon de la Boule Ferrée Gapençaise, Marine Gohier, agricultrice à Montmaur et ce jeudi : rencontre avec Camille Maerten, chef d’entreprise à Chorges.

 

« C’est la liberté, l’autonomie et les rencontres », C. Maerten

 

Des études dans la vente et le commerce et un travail décroché presque par hasard pour Camille Maerten. Invitée par l’une de ses amis au restaurant, payant avec un Passtime, elle a alors voulu obtenir le guide également, mais pas seulement. « Tout simplement, j’ai retourné le livret. Il y avait les coordonnées de la personne qui s’en chargeait et c’est comme cela que je l’ai contactée. » Le hasard a fait que cette dernière voulait changer d’activité. Camille Maerten est donc devenue l’une des 90 correspondantes Passtime de France. 2.500 exemplaires sont vendus chaque année. Une édition limitée pour créer du manque et de l’intérêt.

 

Pas de bureau, pas de collègues

Camille Maerten gère ce guide depuis trois ans. Un livre offrant des réductions dans les restaurants, les commerces et chez les prestataires de loisirs des Hautes-Alpes. « C’est vraiment moi qui vais prendre le plus de risques, à dire quelle enseigne on peut mettre, si cela va plaire aux clients ou non », explique la jeune femme. Camille Maerten est en effet seule. Elle démarche les entreprises sur tout le département, mais aussi gère la clientèle intéressée par le Passtime. « Je fais tout », sourit-elle, affirmant ne pouvoir s’imaginer un jour travailler derrière un bureau.

Un travail qui offre une grande autonomie à Camille Maerten : « Je rencontre beaucuop de monde sur le département et j’ai vraiment l’impression d’être utile. »

 

« Les femmes peuvent faire autant que les hommes », C. Maerten

 

Une femme qui a réussi

Elle travaille seule, alors les inégalités homme-femme au travail, Camille Maerten ne les connait pas. Mais le 8 mars reste une journée importante pour elle. Comme avec son activité, elle veut prouver que les femmes peuvent entreprendre et réussir. « C’est important de rappeler que l’on est tous égaux ».

Notez que, selon l’Insee, 40 % des entreprises individuelles sont créées par des femmes en France. 25% sont chefs d’entreprises.

 

G. Piat



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios