Alpes de Haute-Provence : des enseignants vêtus de noir pour le 1er jour du brevet

Alpes de Haute-Provence : des enseignants vêtus de noir pour le 1er jour du brevet

ÉDUCATION / Ils se disent inquiets et ont le sentiment que les réformes mises en place vont aboutir à une école à deux vitesses

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Des enseignants vêtus de noir pour le premier jour du brevet. C’est l’action symbolique qui a été menée ce lundi à Forcalquier. Des professeurs qui se disent inquiets et qui ont le sentiment que les réformes mises en place vont aboutir à une école à deux vitesses, laissant de côté ceux qui sont le plus en difficulté. Parmi les revendications également : le retrait des réformes des lycées et du bac, mais aussi la revalorisation des salaires. À Forcalquier, le choix a été pris de ne pas faire grève pour ne « pas mettre les élèves en porte à faux ». « Il y aura une part plus large de contrôle continu, qui comptera notamment pour le bac. Mais les enseignants vont passer leur temps à organiser des évaluations plutôt que de se centrer sur le cœur du métier qui consiste à faire de la pédagogie. Les professeurs vont tellement être happés par ce coté organisationnel, que même s’ils ont la volonté d’accompagner les élèves, on craint qu’ils ne puissent pas le faire totalement » indique Anne-Marie Lasfargues, professeur de mathématique au collège Henri Laugier de Forcalquier, elle fait également partie du SNES, Syndicat National des Enseignants de Second degré.

 

« Ce qui est très difficile pour nous qui sommes sur le terrain, c’est qu’on a l’impression qu’il n’est pas tenu compte de ce que nous on ressent auprès de nos élèves. Ils ont de beaux discours mais ils sont déconnectés du quotidien  », A.M Lasfargues

Des enseignants qui se disent aussi préoccupés face à ce qu’ils jugent comme une précarisation du métier, « la problématique on la connait : la personne on ne va pas la faire travailler de la même façon, elle va être beaucoup plus soumise à des injonctions sur lesquelles elle ne pourra pas revenir, donc ça nous préoccupe énormément » termine la professeure de mathématiques.

 A. Vallauri



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios