Alpes de Haute-Provence : La République En Marche largement en tête sur le département

Alpes de Haute-Provence : La République En Marche largement en tête sur le département

POLITIQUE / Alors que le PS à disparu des écrans politique du département, le parti d’Emmanuel Macron remporte largement le premier tour des législatives. Le FN se qualifie pour le second tour sur la 1ère circonscription alors que Les Républicains se voient infliger une sanction sa détour sur l’ensemble du territoire.

 

-Alpes de Haute-Provence-

 

Sans grande surprise, car sans représentant à cette élection, le PS des Alpes de Haute-Provence se voit disparaitre des écrans radar de la politique locale. Sans compter l’abstention, le grand gagnant de ce premier tour est La République en Marche avec plus de 39 % des voix, devant la France Insoumise, 15,92 %, le FN 15,55 % et loin derrière Les Républicains et l’UDI avec 7,82 % des voix.

En savoir plus >>> Tous les résultats dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence

 

La 1ère circonscription : un duel En Marche/FN

78.079 habitants sur 102 communes (Digne – Castellane - Oraison- Gréoux), dans laquelle sont engagés 13 candidats (comme en 2012). Le candidat sortant est le député (PS) Gilbert Sauvan, qui ne se représentait pas.

Dans la première circonscription, l’élan de La République En Marche a également porté la candidature de Delphine Bagarry, avec 34 % des voix. Elle devra affronter le FN d’Odile Brun qui sort de ce premier tour avec 17,70% des suffrages. Une surprise quand on constate le peu de programme local que propose le parti bleu-marine pour les Alpes de Haute-Provence. La France Insoumise, quant à elle, arrivée en troisième position, appelle à faire barrage au Front National sans pour autant désigner Delphine Bagarry, quand Les Républicains et l’UDI avec Brigitte Beaumeyer récolte 7,4 % des suffrages. Parmi les déçus qui espéraient créer la surprise à droite, on notera la large défaite de Bruno Bourjac. Il ne récolte que 3,9 % de l’électorat mais qui s’inscrit déjà dans une recomposition de la droite pour le futur.

 

 

La 2ème circonscription :  C. Castaner en bonne marche pour rester porte-parole

81.381 habitants, 98 communes (Manosque – Forcalquier – Sisteron - Barcelonnette) dans laquelle sont engagés 12 candidats (comme en 2012). Le candidat sortant est le député (PS) Christophe Castaner, candidat pour un 2ème mandat avec La République En Marche.

Sur la seconde circonscription, le député sortant Christophe Castaner a rempli une partie de son contrat pour rester porte-parole du gouvernement. Il arrive largement en tête avec 44 % des voix, devant Léo Walter de La France Insoumise et ses 16,55%.  Une confortable avance pour le secrétaire d’état afin d’aborder le second tour face à un candidat sans grande réserve de voix. Il se voit clairement rejeté par l’électorat de droite, parti en faveur de celui qui aurait pu espérer être le plan B des Républicains, Jean-Claude Castel. Le maire de Corbières arrive en 4ème position derrière le Front National. Reste donc pour la droite un immense chantier qui s’ouvre avec une nouvelle ligne à écrire pour l’avenir.

 

 

Une série de débats publics à suivre sur Alpes 1

Notez qu’Alpes 1 organise une série de débats publics cette semaine sur chaque circonscription, avec La Provence, Haute-Provence Info et Le Dauphiné Libéré. Ce lundi soir, 18h à Volx au foyer rural pour un débat entre Christophe Castaner et Léo Walter. Mardi soir, même heure au centre Étoile de Gréoux les Bains entre Delphine Bagarry et Odile Brun. Mercredi, 18h, au CMCL à Gap entre Pascale Boyer et Catherine Asso et jeudi soir, même heure au théâtre du Briançonnais, à Briançon entre Arnaud Murgia et Joël Giraud.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios