Le 8:30 avec Marie-José Allemand

Le 8:30 avec Marie-José Allemand

POLITIQUE / La première fédérale du PS 05 prend la tête de liste du pôle écologiste et social dans les Hautes-Alpes

 

- Hautes-Alpes - 

 

10 mai 1981, François Mitterrand accède à la présidence de la France et devient le premier chef de l’État de gauche de la Vème République. « Que reste-t-il de ces beaux jours ? » chantait Charles Trénet. Car les belles heures de la gauche sont décidément un « bonheur fané » et que ce soit aux régionales ou aux départementales, la gauche part divisée.

Pourtant, pour le fauteuil de président de la région, on croyait presque à une union après l’annonce de Jean-Laurent Félizia de mener une liste du pôle écologiste et social aux côtés du Parti Socialiste, du PC, de Génération Écologie, du Mouvement progressiste, de Génération et d’une partie de la gauche républicaine et socialiste.

 

« Le temps presse », M. J. Allemand

 

La France Insoumise par contre a été mise sur le banc de touche par Jean-Marc Governatori, celui là même qui a finalement décidé de quitter le rassemblement et de partir seul. « On aimerait bien parfois que, sur la photo de famille, il y ait tout le monde », répète Marie-José Allemand, fédérale du PS dans les Hautes-Alpes, reprenant la déclaration de son homologue varois Thomas Roller. « Le temps presse » pour celle qui occupe désormais la tête de liste du pôle dans les Hautes-Alpes, « nous avons rassemblé nos familles politiques dans la mesure du possible, il faut passer à autre chose ». Car les candidatures doivent être déposées au plus tard lundi prochain. Si des discussions se déroulent encore avec la France Insoumise, elle rappelle que les adversaires sont « le Rassemblement National et la droite de Renaud Muselier. Ce qui nous divise est plus faible que ce qui pourrait nous rassembler ».


En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios