Région : vigilance accrue face à la Peste Porcine Africaine

Région : vigilance accrue face à la Peste Porcine Africaine

AGRICULTURE / Si la Région est indemne de cas de ce virus, une vigilance accrue a été décidée, notamment par la Fédération de la Chasse

 

- Région - 

 

La vigilance monte d’un cran en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et donc dans les Alpes du Sud, face à la PPA, la Peste Porcine Africaine. Cette maladie virale mortelle pour les porcs et les sangliers est sans danger pour l’Homme. Mais elle connait depuis plus de trois ans une dynamique de développement qui inquiète l’Europe.

 

Le sanglier sauvage, vecteur du virus

Une maladie présente dans la faune sauvage mais aussi dans certains élevages d’Europe de l’Est depuis 2014 qui s’est installée depuis un an en Allemagne après avoir touché la Belgique. La France est pour l’heure « indemne de la maladie » selon le Ministère de l’Agriculture, mais les inquiétudes sont là. Le virus peut en effet se développer facilement et fait peser « une menace permanente sur les populations de sangliers et de porcs, ainsi que sur les filières économiques françaises. L’apparition du virus entrainent la fermeture de marchés d’exportation vers les pays tiers pour les porcs et les produits porcins français », poursuit le gouvernement.

La Fédération de la Chasse en région PACA prend donc sa part d’actions dans la lutte. Max Mercurio est le président, également numéro 1 de la fédération dans les Hautes-Alpes.

Notez que 31 cas de peste porcine africaine ont été confirmés depuis le début du mois de janvier sur des sangliers sauvages dans le nord-ouest de l’Italie. Le ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation appelle « à la vigilance de tous et au strict respect des mesures de biosécurité pour protéger le territoire ».

C.Cava-Michard