Alpes du Sud : l’appel de 84 sénateurs pour sauver l’arboriculture

Alpes du Sud : l’appel de 84 sénateurs pour sauver l’arboriculture

AGRICULTURE / Jean-Michel Arnaud a co-écrit une tribune pour remettre en cause des annonces gouvernementales « originellement ambitieuses » mais « illusoires lorsque l’on redescend à l’échelle de l’exploitation »

 

- Alpes du Sud -

 

L’appel de 84 sénateurs pour sauver l’arboriculture. Alors que l’épisode de gel d’avril dernier a été un « cataclysme pour la filière arboricole », le sénateur des Hautes-Alpes Jean-Michel Arnaud a co-écrit une tribune pour remettre en cause des annonces gouvernementales « originellement ambitieuses » mais « illusoires lorsque l’on redescend à l’échelle de l’exploitation ». Premièrement, l’élu reproche le taux d’indemnisation en matière de calamités agricoles « très insuffisant » car il est désormais réévalué à 1.000 euros par hectare et pour les seules exploitations ayant plus de 70% de perte. Le deuxième poids de désaccord est le refus du gouvernement d’ouvrir le chômage partiel aux employés de la filière alors que la masse salariale représente en moyenne 60% des coûts. Soutenus par un grand nombre d’homologues dont Jean-Yves Roux, sénateur des Alpes de Haute-Provence, l’ancien maire de Tallard reproche également la quasi-absence de l’arboriculture du plan de relance ce qui prouve pour lui que l’agriculture demeure « le parent pauvre des politiques gouvernementales ». Pour rappel, le Premier ministre avait annoncé un milliard d’euros d’aides pour la filière notamment via la création d’un « fonds de solidarité exceptionnel ».

 

C.Lourenço