Alpes du Sud : des portes d'entrée trop lourdes condamnent à l'isolement

Alpes du Sud : des portes d'entrée trop lourdes condamnent à l'isolement

SOCIÉTÉ / C'est un conflit naissant entre l'APF dans les Alpes du Sud et le bailleur social UNICIL. Ce dernier a décidé de changer toutes les portes d'entrée des résidences. Mais elles sont trop lourdes pour être ouvertes aux personnes handicapées, vieillissantes ou des familles

 

- Alpes du Sud - 

 

Confinés chez soi car la porte d’entrée est trop lourde pour être poussée : la situation est presque ubuesque. Pourtant, c’est un conflit naissant dans les Alpes du Sud. Le bailleur social UNICIL a décidé, régionalement, de changer toutes les portes d’entrée des bâtiments qu’il gère pour les sécuriser.

 

« Pour des raisons de sécurité, on les enferme chez elle », C. Carotte

 

Une action « volontaire pour les personnes alertes » selon Cédrik Carotte, le directeur de l’Association des Paralysés de France dans les Alpes du Sud, mais qui cause des difficultés pour les familles, les personnes âgées ou les personnes handicapées. « C’est régional. On leur propose de sortir par la cave, le garage ou le vide poubelle », explique le responsable. Une accessibilité qui ne trouve pas de solutions, « on propose du bricolage ».

 

Un conflit naissant sur le bureau de la préfecture haut-alpine

Reçue ce mercredi par la préfète des Hautes-Alpes, l’Association des Paralysés de France dans les Alpes du Sud mènera ce conflit sur le bureau de la représentante de l’État.

 

C. Cava Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios