Alpes du Sud : stations, « le 7 janvier est un point de rendez-vous mais non une date de réouverture »

Alpes du Sud : stations, « le 7 janvier est un point de rendez-vous mais non une date de réouverture »

TOURISME / C’est ce 7 janvier que les stations de sports d’hiver seront fixées sur l’ouverture ou non des remontées mécaniques et les scénarii envisagés par l’exécutif. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé hier qu’il ne s’agissait pas d’une date de réouverture envisagée mais bien d’une clause de revoyure

 

- Alpes du Sud - 

 

Les stations de ski, à quelle sauce seront-elles mangées ? La réponse, c’est aujourd’hui, elle sera apportée par le Premier ministre Jean Castex lors de sa conférence de presse ce soir.

 

Une échéance et non une date de réouverture

Nous sommes aujourd’hui le 7 janvier, c’est l’échéance fixée par le gouvernement pour revoir la situation des stations de sport d’hiver, où les remontées mécaniques n’ont pu prendre du service en raison de la situation sanitaire. 7 janvier, on parle bien d’une échéance de la clause de revoyure et non d’une date annoncée comme celle d’une réouverture, c’est ce qu’expliquait ce mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal à l’issue du Conseil des Ministres, « le 7 janvier est un point de rendez-vous mais non une date de réouverture ».

 

Du côté des professionnels de la montagne, on veut mettre la pression auprès de l’exécutif. Le Conseil de Défense de la Montagne monte au créneau, à lire ici.

 

C. Cava Michard