Alpes du Sud : inquiétude au sein du Parc national des Écrins

Alpes du Sud : inquiétude au sein du Parc national des Écrins

ENVIRONNEMENT / Moins de moyens financiers et humains, "perte de sens", mais aussi surcharge de travail, les agents n’en peuvent plus

 

- Alpes du Sud -

 

Les agents du Parc national des Écrins inquiets. Ce mercredi, lors du Conseil d’administration, une motion a été lue. Motion qui sera présentée dans tous les conseils d’administration des Parc nationaux en France. Les agents dénoncent le double langage du Gouvernement : d’un côté « un discours en faveur de l’écologie » mais de l’autre, « des moyens dédiés qui diminuent ».

 

Perte de sens, mais aussi surcharge de travail, ils se disent à bout

Une motion qui fait suite aux arbitrages en cours, dessinant de nouvelles baisses de moyens et d’effectifs dans les parcs nationaux en particulier. « Sachant que ces dix dernières années, on a déjà eu un peu plus de 20% de baisse d’effectifs. On a perdu 23 postes en dix ans. Les conséquences se font déjà sentir car on a déjà une charge de travail qui est très tendue. Aujourd’hui comme il y a moins de personnel et des missions qui sont en augmentation, on est tous aujourd’hui au maximum de ce qu’on peut faire » ajoute Frédéric Goulet, le secrétaire de la section des Écrins du Syndicat National de l’Environnement. Il est aussi garde moniteur sur le secteur de Vallouise.

 

« On commence à avoir des risques psychosociaux, il y a des gens qui commencent déjà à être mal dans leur travail » F. Goulet


Pour les représentants du personnel, le Gouvernement « choisit de méthodiquement dépecer les parcs nationaux ». Pour Frédéric Goulet, il y aura sur le court terme « un arrêt de certaines missions. Il y aura aussi moins de présence sur le terrain et moins d’aide pour les communes. » Les agents demandent l’arrêt immédiat des baisses de moyens financiers et humains dans les parcs nationaux, un rattrapage à hauteur des besoins réels des dotations, et des moyens dédiés lors de la création d’un nouveau parc.

 

Le soutien de la direction

Une action qui a reçu ce mercredi le soutien du conseil d’administration du Parc et de son Directeur, Pierre Commenville, « le Parc des Écrins couvre un territoire très vaste, 50 communes. Être présents sur toutes ces communes, et avoir une vraie proximité, c’est-à-dire avoir un agent dans un village, c’est très précieux et c’est ce qu’on est en train de perdre. Aujourd’hui il y a dix parcs nationaux en France, il va y en avoir un 11ème à la fin de l’année. Mais les agents qui vont travailler pour ce 11ème parc seront en fait des agents redéployés depuis les parcs existants ».

 

La Région au chevet de son parc

Notez que ce mercredi lors du conseil d’administration, une convention de partenariat a été signée entre la région Provence Alpes Côte d’Azur et le Parc national des Écrins, « pour la première fois, on a un cadre, la région nous dit : on va soutenir des projets du Parc dans la connaissance, la protection, le développement local et la sensibilisation, donc pour nous c’est une satisfaction ».

A. Vallauri



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios