Hautes-Alpes : Blessing Matthew, l’enquête ne sera pas rouverte

Hautes-Alpes : Blessing Matthew, l’enquête ne sera pas rouverte

JUSTICE / Le Procureur général de Grenoble n’envisagerait pas de saisir la chambre de l’instruction

 

- Hautes-Alpes -

 

Blessing Matthew, l’enquête ne sera pas rouverte. Selon l’AFP, alors qu’une demande de réouverture d’information judiciaire avait été déposée par la sœur de la victime et l’association Tous Migrants, le Procureur général de Grenoble n’envisagerait pas de saisir la chambre de l’instruction.  « Cette décision du Procureur Général, qui tient en quelques lignes et qui a été prise en très peu de temps, balaye tous les éléments nouveaux apportés par notre enquête » écrit l’association dans un communiqué. Elle y voit « un refus de faire la lumière sur une affaire mettant en cause les forces de l’ordre avec la circonstance que la victime est une exilée ».

Pour rappel, le corps de cette jeune Nigériane de 21 ans avait été découvert le 9 mai 2018, dans la retenue d’eau du barrage hydroélectrique à Saint-Martin-de-Queyrières. En février 2021, la chambre d’instruction de la Cour d’Appel de Grenoble avait décidé d’un non-lieu venant confirmer celui qui avait été prononcé en juin 2020.

 

A. Vallauri