Hautes-Alpes : la SNCF fait feu de tout bois

Hautes-Alpes : la SNCF fait feu de tout bois

ENVIRONNEMENT / La SAPN et la LPO reprochent vivement une campagne d'abattage d'arbres pour sécuriser les voies ferrées allant notamment de Gap à la Freissinousse

 

- Hautes-Alpes -

 

La SNCF massacre à la tronçonneuse, c’est ce que déclare la SAPN qui met en cause une campagne d’abattage d’arbres bordant les voies ferrées. Elle s’étend de Gap à La Freissinouse depuis trois semaines, mais aussi à Lus-la-Croix-Haute, Laragne-Montéglin et Aspres-sur-Buëch. Alertée par des riverains sur leur page Facebook, l’association écologiste s’est mobilisée ce mardi en compagnie de la LPO pour pointer la destruction des lieux de vie d’espèces protégées, la dégradation de l’espace naturel à long terme et les contradictions de la SNCF.

 

« On demande plutôt un élagage mais on sait que cela demande du travail, du personnel, de l’engagement et des sous », Jérôme Garnier

 

En effet, les propres recommandations de l'entreprise de chemins de fer, en matière d’entretiens de voies, déconseillent l’entretien trop lourd en période de nidification et la non-préservation des arbres. Dans l’impossibilité de contacter les responsables de la SNCF, la SAPN voudrait aussi connaître le nom de la société chargée de l’abattage et l’avenir du bois coupé. Avant d’engager des poursuites judiciaires, Jérôme Garnier, administrateur à la SAPN veut faire en sorte de mettre fin immédiatement à ce qu’il décrit comme un « massacre ».

 

Une compensation est même exigée par les riverains et les deux associations pour le préjudice contre la nature. Contactée par la rédaction d’Alpes 1, la SNCF n’a pas donné suite à nos sollicitations.

 

J.Elzéard