Hautes-Alpes : une étude de faisabilité pour faire avancer le projet de Mobil’Hautes-Alpes

Hautes-Alpes : une étude de faisabilité pour faire avancer le projet de Mobil’Hautes-Alpes

TRNASPORT / Parmi les solutions avancées par l'association, la mise en place d’un train pendulaire entre les gares de Hautes-Alpes ou encore la multiplication de pôles multimodaux

 

- Hautes-Alpes -

 

Une étude de faisabilité pour faire avancer le projet de Mobil’Hautes-Alpes. Depuis décembre 2020, l’association a réalisé plus de 100 rencontres avec les acteurs et habitants du territoire pour élaborer leurs différentes propositions afin de relever le défi de la mobilité douce sur le département. Le dernier élément de travail a été l’enquête effectuée avec l’Agence de Développement pour sonder les besoins et les freins de la population en matière de transport. Il en est ressorti un usage massif de la voiture individuelle mais souvent lié à un manque d’alternatives, ainsi qu’une volonté de voir développer d’autres solutions.

 

Un train pendulaire dans les Hautes-Alpes

Parmi ces dernières, Mobil’Hautes-Alpes proposent notamment la mise en place d’un train pendulaire entre les gares de Hautes-Alpes, des haltes ferroviaires à Savines le Lac, La Bâtie-Neuve, La Freissinousse et La Roche des Arnauds ou encore la multiplication de pôles multimodaux. Pour sensibiliser encore plus les pouvoirs publics et plus particulièrement la Région, une étude de faisabilité du projet est espérée de la part de l’hémicycle marseillais pour « estimer les coûts, les retombées, les délais et enfin prendre une décision vraiment éclairée », explique Alexandra Pourroy, chargée de communication du collectif.

 

C.Lourenço