Hautes-Alpes : 94% des Haut-alpins confirment la pertinence des mobilités douces

Hautes-Alpes : 94% des Haut-alpins confirment la pertinence des mobilités douces

TRANSPORTS / Une enquête a été menée par l'Agence de Développement et le collectif Mobil'Hautes-Alpes pour connaitre les habitudes, les contraintes et les volontés de la population autour de la mobilité

 

- Hautes-Alpes -

 

94% des Haut-Alpins confirment la pertinence des mobilités douces. Entre novembre 2021 et janvier 2022, l’Agence de Développement et le collectif Mobil’Hautes-Alpes ont conduit une enquête sur les déplacements des Haut-Alpins. Réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population, elle doit permettre de connaitre les habitudes, les contraintes et les souhaits des habitants pour éclairer la décision publique en réponse aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques. Sans surprise, 90% des Haut-Alpins utilisent la voiture pour leurs déplacements mais même si 29% avouent pouvoir faire autrement, 63% n’ont tout simplement pas d’autres alternatives. La population a pris conscience de la nécessité de changer ses habitudes avec notamment le plébiscite du train pendulaire entre Briançon, Veynes et Sisteron mais ce changement doit être l’affaire de tous (collectivités locales, État et entreprises). Notez finalement une contradiction dans cette enquête car 65% des Hauts-Alpins sont satisfaits de leurs conditions de déplacements même si 38% d’entre eux considèrent qu’elles se sont dégradées depuis 10 ans.

 

C.Lourenço