Hautes-Alpes : 10.000 euros dont la moitié avec sursis requis à l’encontre de G. Norotte

Hautes-Alpes : 10.000 euros dont la moitié avec sursis requis à l’encontre de G. Norotte

JUSTICE / Depuis trois jours, se tient le procès très médiatique de ce chirurgien gapençais

 

- Hautes-Alpes -

 

10.000 euros dont la moitié avec sursis. C’est la peine d’amende qui a été requise à l’encontre de Gilles Norotte par le Procureur de la République de Gap. Pour Florent Crouhy, le chirurgien aurait dû s’inscrire dans la pratique de la recherche biomédicale. Depuis mercredi, le praticien est jugé devant le tribunal correctionnel de Gap pour des « infractions de recherches biomédicales sans autorisation et sans consentement commises sur la période de courant janvier 2015 à courant décembre 2017 » dans l’affaire de la cimentoplastie discale. Cette technique consiste à injecter une sorte de ciment dans les disques de la colonne vertébrale plutôt que dans les vertèbres. Le délibéré sera rendu le 9 juin.

 

LR