Hautes-Alpes : visite de Jean Castex, quelles annonces ?

Hautes-Alpes : visite de Jean Castex, quelles annonces ?

POLITIQUE / Le premier Ministre sera en visite ce samedi à Gap, Les Orres et Embrun. Des routes à la santé en passant par le tourisme, quelles pourraient-être les annonces faites par Jean Castex ?

 

- Hautes-Alpes - 

 

Routes en entrée, tourisme en plat principal et santé en dessert : le menu sera copieux ce samedi pour le Premier Ministre. Jean Castex est en visite dans les Hautes-Alpes. S’il a déjà foulé le territoire du voisin bas-alpin, notamment pour les travaux sur le Col de Larche en mai 2021, « c’est la première fois qu’il se rend officiellement ici », explique Matignon.

 

Du Pas de l’Ours à la reconstruction de l’hôpital d’Embrun

Le Premier Ministre ne viendra pas seul : il sera accompagné de Jean-Baptiste Lemoyne, ministre délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, et du Haut-Alpin Joël Giraud, secrétaire d’État en charge de la Ruralité. Et dans ses bagages, des « annonces seront faites » explique-t-on du côté de son cabinet.

Des annonces dès son arrivée sur Gap au sein du Conseil Départemental des Hautes-Alpes où il sera question de la RD947, la route du Pas de l’Ours dans le Queyras. Si 8,5 millions d’euros ont déjà été mis sur la table par l’État au titre de la dotation des solidarités, le Département fait face aujourd’hui à un surcoût du chantier en raison de désordres géologiques. Jean Castex pourrait annoncer 2 millions d’euros supplémentaires pour venir en aide à la collectivité, « une première : l’État interviendrait par deux fois sur un même projet, au titre de la dotation de solidarité », précise une source ministérielle.

Une autre enveloppe devrait être débloquée, cette fois de 2,25 millions d’euros pour la galerie de la Marionnaise, au Monêtier les Bains. L’ouvrage présente « un état structurel dégradé » selon Marcel Cannat, vice-président du Conseil Départemental des Hautes-Alpes en charge des infrastructures routières, qui précise qu’il s’agit là d’une ancienne route nationale.

Des travaux de réparation d’urgence ont été menés sur cet axe de la départementale 1091 mais une demande de soutien a été faite par le Conseil Départemental, qui souhaite sécuriser la route et augmenter le niveau de service. Le chantier est estimé à 30 millions d’euros, pour une durée de trois ans. Si les premiers coups de pioche sont espérés d’ici l’année prochaine, le Département a lancé une consultation pour retenir un groupement d’entreprises qui aurait en charge tout le projet, de la conception à la réalisation. Neuf dossiers ont été déposés, trois équipes seront par la suite sélectionnées, elles auront deux mois pour présenter leur projet.

 

 

« L’État s’est porté au rendez-vous de la montagne », Jean Castex

 

Avant un déjeuner avec tous les présidents des intercommunalités et certains maires, Jean Castex prendra de l’altitude, direction les Orres. Alors que la montagne française a souffert du coronavirus et de la mise à l’arrêt des remontées mécaniques la saison d’hiver dernière, il avait annoncé en mai 2021 le lancement du Plan Avenir Montagnes, « l’État s’est porté au rendez-vous » expliquait-il à l’époque. Et le soutien devrait se poursuivre puisque de nouveaux lauréats seront annoncés dans la station de ski embrunaise.

Embrun, qui sera dans l’après-midi au cœur de la visite de Jean Castex. La Nice des Alpes possède un établissement de santé très important, « c’est l’intermédiaire entre Briançon et Gap » souligne l’Agence Régionale de Santé. Mais un projet de reconstruction est depuis des années discuté, de l’ordre de 18 millions d’euros.

Là aussi, le premier Ministre doit faire une annonce. Plus de 15 millions d’euros pourraient être débloqués par l’État pour ce chantier, inscrits dans le volet investissement du Ségur de la Santé. Une somme complétée par le Conseil Régional. Un chantier qui devrait démarrer avant cinq ans. Quant à son implantation, si beaucoup d’interrogations étaient soulevées, « c’est la piste d’une reconstruction sur site qui est pour le moment retenue », explique-t-on du côté de l’ARS.  

 

C. Cava Michard