Hautes-Alpes : les syndicats s'agacent du remplacement des professeurs absents

Hautes-Alpes : les syndicats s'agacent du remplacement des professeurs absents

ÉDUCATION / Les syndicats reprochent à Catherine Albaric-Delpech la sollicitation des personnels RASED, qui interviennent auprès des élèves en difficulté, pour pallier aux absences des enseignants

 

- Hautes-Alpes -

 

Les syndicats s'agacent face au remplacement des professeurs absents dans les Hautes-Alpes. Dans un communiqué cosigné par la SNUipp-FSU, SUD Education, la FCPE, l'UNSA et la CFDT, ils interpellent la directrice d'Académie dans le département, Catherine Albaric Delpech. Selon eux, alors qu'il manquerait de moyens de remplacement, l'Académie se serait retourné auprès des enseignants RASED, des professionnels qui interviennent auprès denfants et adolescents placés dans des Réseaux d'Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté. "Les élèves les plus fragiles, en difficulté ou en situation de handicap, ont besoin de l'intervention et du soutien réguliers de ces enseignants spécialisés", écrivent les organisations. Pour elles, c'est une mise en concurrence entre des élèves qui n'ont pas d'enseignant et d'autres qui n'ont plus d'aides spécialisées. Les syndicats demandent à la Directrice académique de cesser ces sollicitations.

 

LR