Hautes-Alpes : Arnaud Murgia « scandalisé » de l’appel à la grève des cheminots

Hautes-Alpes : Arnaud Murgia « scandalisé » de l’appel à la grève des cheminots

SOCIAL / TOURISME / Des préavis de grève reconductibles pendant les vacances scolaires, les vendredis et samedis à partir du 11 février ainsi que les deux autres week-ends des vacances d’hiver

 

- Hautes-Alpes -

 

Arnaud Murgia « scandalisé » par l’appel à la grève des cheminots de la ligne des Alpes. Des préavis de grève reconductibles les vendredis et samedis à partir du 11 février ainsi que les deux autres week-ends des vacances d’hiver. « Une décision lourde de conséquences » pour les syndicats CGT, UNSA, Sud Rail et FO qui pointent du doigt la SNCF et le Conseil Régional. « Ils ont décidé main dans la main de supprimer 16 postes dans un premier temps et une seconde vague de fermeture est prévue en novembre », s’insurge l’intersyndicale.

 

"C'est tuer la saison d'hiver", A. Murgia

 

Pour le maire de Briançon, Arnaud Murgia, la colère est également de mise mais pour une toute autre raison. « Après avoir déjà tenté de bloquer le pays la veille des vacances de Noël, les syndicats de cheminots continuent en menaçant désormais de tuer la saison d’hiver dans les stations de ski des Alpes du Sud. C’est tout simplement irresponsable ! », clame haut et fort l’édile briançonnais.

Même son de cloche de la part de Renaud Muselier, président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur qui reproche aux syndicats de faire « de la politique en pleine campagne présidentielle et veulent sacrifier nos montagnes ! ». Il tient même à rappeler qu' « aucune ligne, ni aucune gare ne sera fermée » et que « la ligne des Alpes sera particulièrement préservée avec le maintien d’une ouverture 7j/7 des principales gares de Gap, Embrun, Mont-Dauphin, L’Argentière-la-Bessée et Briançon ».

 

C.Lourenço