Hautes-Alpes : Alexia Queyrel, l’héritière de Pierre Vaultier

Hautes-Alpes : Alexia Queyrel, l’héritière de Pierre Vaultier

SPORTS / Alors que les JO débutent le 4 février prochain, la Coupe du monde ne s’est pas encore stoppée et une dernière épreuve nocturne est au programme ce samedi à Cortina d’Ampezzo en Italie

 

- Hautes-Alpes -

 

Le snowboardcross haut-alpin a perdu le plus grand de ses représentants avec le natif de Saint-Chaffrey, Pierre Vaultier qui est tout bonnement le double tenant du titre olympique. Mais le vivier de talents locaux semble bel et bien inépuisable. Même si l’ancienne Traversouire Charlotte Banks a opté pour la nationalité britannique, Alexia Queyrel incarne le présent et l’avenir de la discipline.

 

« Tout ce qui me reste à faire, c’est de suivre les traces de Pierre Vaultier aussi bien humainement que sportivement parlant », Alexia Queyrel

 

Sélectionnée pour ses premiers Jeux Olympiques à 22 ans, la snowboardeuse de Serre-Chevalier « n’arrive toujours pas à réaliser » mais ne cache pas sa volonté d’aller chercher une médaille à Pékin et non à Milan dans quatre ans où elle devrait être une athlète plus aguerrie. Avec un départ pour la Chine programmé au 31 janvier, c’est bel et bien le 9 février qui est coché dans le calendrier d’Alexia Queyrel. Une journée au site de Genting pendant laquelle tout peut changer dans la carrière de la jeune Haut-Alpine qui est inévitablement assujettie aux parallèles avec la légende Pierre Vaultier.

Pour ce qui concerne les courses par équipes mixtes, tout dépend des résultats français en individuel afin d’y participer le 12 février prochain. Notez cependant que la Coupe du monde ne s’est pas encore stoppée et une dernière épreuve nocturne est au programme d’Alexia Queyrel ce samedi à Cortina d’Ampezzo en Italie.

 

C.Lourenço