Hautes-Alpes : les végétaux locaux, un enjeu pour les territoires et la biodiversité

Hautes-Alpes : les végétaux locaux, un enjeu pour les territoires et la biodiversité
© Yannick Pognart

ENVIRONNEMENT / Une journée d’information et d’échanges a été organisée le 17 novembre dernier à Baratier pour notamment présenter la marque « Végétal local » de l'Office français de la biodiversité

 

- Hautes-Alpes -

 

Les végétaux locaux, un enjeu pour les territoires et la biodiversité. Un enjeu qui a rassemblé 45 personnes représentant l’ensemble des acteurs concernés par la thématique à l’occasion d’une journée d’information et d’échanges organisée le 17 novembre dernier à Baratier. Mis en place par la Mission Inter-Services de l’Eau et de la Nature 05 et l’Office français de la biodiversité, cet évènement a notamment permis de présenter la marque « Végétal local » qui vise à garantir depuis 2015 la traçabilité des végétaux de la phase de collecte jusqu’à celle de commercialisation.

 

« On a une activité qui va être relocalisée et créatrice d’emplois », Stéphanie Huc

 

Un label qui offre donc une alternative écologiquement et économiquement responsable pour les travaux de révégétalisation selon Stéphanie Huc, chargée de mission au Conservatoire botanique national alpin.

Outre les services de l’État, des établissements publics et les acteurs de la préservation du patrimoine naturel des Hautes-Alpes, les aménageurs sont les principaux concernés par cette démarche de végétal local et les domaines skiables sont, bien entendu, en tête de liste. C’est notamment le cas de la station des Orres qui s’engage avec deux chantiers de révégétalisation avec des semences locales.

 

C.Lourenço