Hautes-Alpes : le centre aquatique du Champsaur-Valgaudemar contraint de fermer

Hautes-Alpes : le centre aquatique du Champsaur-Valgaudemar contraint de fermer

ÉCONOMIE / En attendant l'aide de l'État, le centre aquatique est maintenu à un niveau énergétique minimum pour qu’il puisse être rapidement relancé

 

- Hautes-Alpes -

 

Le centre aquatique du Champsaur-Valgaudemar contraint de fermer à compter de ce lundi. Alors que ses contrats d’électricité, qui durent trois ans, arrivent à terme, la Communauté de Communes du Champsaur-Valgaudemar doit faire face à une bien mauvaise surprise. En raison de la conjoncture actuelle du prix de l’énergie, le coût de l’électricité est multiplié par huit. En effet, EDF achète actuellement 400 euros le mégawatt à l’heure contre 50 euros auparavant et cela se reflète inévitablement sur la facture de l’intercommunalité.

 

« Je pense que l’État ne nous laissera pas dans une situation comme ça mais je ne me fais guère d’illusions que cela bouge avant la mi-janvier », Fabrice Borel

 

Une situation intenable pour le président Fabrice Borel qui se voit obligé de fermer cet équipement majeur en attendant que le dossier avance après que les parlementaires comme le sénateur Jean-Michel Arnaud ou la députée Claire Bouchet aient interpellé le Premier Ministre.

En attendant, le centre aquatique est maintenu à un niveau énergétique minimum pour qu’il puisse être rapidement relancé et sans reproduire les erreurs effectuées lors du premier confinement.

En ce qui concerne le personnel, les caissières vont désormais vendre des forfaits de ski de fond, les agents d’entretien ainsi que l’hôte d’accueil seront replacés dans les locaux de la communauté de communes. Finalement, les maitres-nageurs ont un avenir un peu plus flou mais des animations auprès des écoles devraient être mises en place à partir de ce lundi car les victimes collatérales de cette fermeture sont les 8.000 enfants qui sont accueillis chaque année.

 

C.Lourenço