Hautes-Alpes : l'association « Enfant En Danger » célèbre ses 25 ans

Hautes-Alpes : l'association « Enfant En Danger » célèbre ses 25 ans

SOCIAL / Un Ginkgo Biloba, arbre japonais qui a résisté aux radiations atomiques et symbolise parfaitement ce combat, a été planté ce lundi au Parc de la Pépinière à Gap

 

- Hautes-Alpes -

 

L’association « Enfant En Danger » célèbre ses 25 ans. Créée en 1996 en réponse aux nombreuses affaires de pédo-criminalité dont la très médiatisée « affaire d’Outreau », cette structure gapençaise accueille, écoute et accompagne judiciairement l’enfant maltraité ainsi que sa famille. Avec la volonté d’être « une petite goutte d’huile » dans les rouages qui lient tous les acteurs concernés, l’association s’engage dans les écoles avec trois séances d’une heure pour apprendre la différence entre autorité et maltraitance.

 

« Le Ginkgo Biloba est l’arbre japonais qui a résisté aux radiations atomiques de Nagasaki et d’Hiroshima », Martine Marlois

 

Ce « cheval de bataille » selon Martine Marlois, présidente de l’association depuis 24 ans, touche chaque année 1.000 à 1.200 enfants avec une initiative particulière en cette date anniversaire. Ce lundi, une classe de CM1-CM2 de l’école de la Pépinière à Gap a en effet décliné les Droits de l’Enfant qui a vu le jour en 1989 devant un Ginkgo Biloba planté pour l’occasion. Un arbre ô combien symbolique pour le combat d’« Enfant en Danger » et des victimes de violences.

Notez la présence du procureur de Gap Florent Crouhy lors de ce rassemblement au Parc de la Pépinière pour rappeler l’engagement du parquet à protéger les enfants et poursuivre les agresseurs. Dans ces différentes procédures judiciaires, l’association se constitue systématiquement partie civile et est désignée administrateur ad hoc pour aider les victimes sans tuteurs légaux à même de les accompagner.

 

C.Lourenço