Hautes-Alpes : le taux d'incidence grimpe de 86 % en une semaine

Hautes-Alpes : le taux d'incidence grimpe de 86 % en une semaine

SANTE / Les 5-10 ans et les 30-35 ans sont les plus impactés par les contaminations au coronavirus.

 

- Hautes-Alpes - 

 

Les Hautes-Alpes au coeur de la 5ème vague du coronavirus. Selon la préfecture des Hautes-Alpes, en l'espace d'une semaine, le taux d'incidence a grimpé de 86 %. Il est passé de 184 à 344 pour 100.000 habitants entre le 15 et le 28 novembre. "Cet indicateur est plus important que durant l'été dernier (291 au 9 août)", précisent les services de l'Etat. Quant au taux de positivité, il est de 7,4 % contre 5,5 % une semaine plus tôt. 

 

Les 5-10 ans et les 30-35 ans les plus impactés

21 personnes étaient hospitalisées au 30 novembre dans le département, deux personnes sont décédées fin novembre portant à 383 le nombre de victimes depuis mars 2020. La préfecture appelle donc à l'intensitification de la vaccination, 71,3 % de la population dispose d'un schéma vaccinal complet, 72,6 % ont au moins une injection. Les 12-17 ans sont les moins vaccinés (66 % pour une première injection, 63 % pour un schéma complet). 

La préfecture rappelle que la troisième dose de rappel est désormais ouverte aux plus de 18 ans, cinq centres vaccinent : Gap, Embrun, Briançon, Laragne-Montéglin et L'Argentière la Bessée. 478 injections de 3ème dose ont été réalisées le week-end dernier. Le vaccin Moderna est priorisé aux personnes de plus de 30 ans, Pfizer l'est pour les moins de 30 ans "en raison des stocks". La troisième dose sera nécessaire pour valider son pass sanitaire dès le 15 décembre pour les plus de 65 ans et le 15 janvier pour les autres adultes. 

 

Les stations sous le coup du pass sanitaire

Alors que certaines stations jouent la carte de l'ouverture anticipée ce week-end, la grande nouveauté sera l'obligation de présentation du pass sanitaire afin d'accéder aux remontées mécaniques. Le masque sera obligatoire dès 11 ans dans les files d'attente et sur les remontées. "La vente de forfaits ne sera pas conditionnée à la validité du pass sanitaire, cependant les stations auront obligation d'information", termine la préfecture. 

 

C. Cava Michard