Hautes-Alpes : la porte d'entrée du commissariat de Gap dégradée

Hautes-Alpes : la porte d'entrée du commissariat de Gap dégradée

SÉCURITÉ / Une personne a d’ores et déjà été interpellée et placée en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour dégradation de matériel à utilité publique

 

- Hautes-Alpes -

 

Le commissariat de Gap dégradé. Dans la nuit de lundi à mardi, des jeunes individus auraient tout d’abord jeté des gravillons sur les véhicules de police en stationnement avant que l’un d’entre eux décide de mettre un coup de pied sur la porte vitrée du commissariat et de la briser. Information du syndicat Alliance Police Nationale 05. Une personne a d’ores et déjà été interpellée et placée en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour dégradation de matériel à utilité publique, indique à Alpes 1 le Procureur de Gap Florent Crouhy.

 

« Pour Gap, quatre policiers supplémentaires permettront d’apporter une bouffée d’oxygène à ce commissariat », Vincent Guillermin

 

Un incident qui rappelle, selon Vincent Guillermin, secrétaire départemental d’Alliance Police Nationale 05, le besoin d’effectifs supplémentaires à Gap « pour répondre à l’augmentation de la délinquance ».

Pour rappel, le maire Roger Didier avait interpellé à de nombreuse reprises le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dans ce sens. Des courriers sans réponse alors que le « Premier flic de France » s’était rendu à Digne les Bains, début mai, lors de l’inauguration du nouveau commissariat et avait promis plus de policiers sur les Alpes de Haute-Provence.

 

C.Lourenço