Hautes-Alpes : le réseau électrique s’adapte à la présence des oiseaux

Hautes-Alpes : le réseau électrique s’adapte à la présence des oiseaux

ENVIRONNEMENT / À Sigoyer, des perchoirs ont été installés sur une dizaine de poteaux pour protéger les grands rapaces

 

- Hautes-Alpes -

 

Le réseau électrique s’adapte aussi à la présence de l’avifaune. Ce mercredi, perchés à plusieurs mètres de haut, des techniciens d’Enedis s’affairaient justement sur un chantier à Sigoyer au pied des falaises de Céüze. Le but : protéger les grands rapaces.

 

« On travaille avec des perches, tout est fait à distance » G. Barbier, Enedis

 

Le matériel de protection avifaune est installé sur une ligne sous tension de 20.000 volts alors il n’est pas possible pour les agents de s’approcher à moins de 60 cm. Pour Enedis, il s’agit par cette opération de ne pas arrêter la fourniture d’énergie pour ses clients.

 

Un partenariat de plus de dix ans, entre la LPO PACA et Enedis

« La LPO fait des études, identifie les zones à risque pour ces rapaces. Nous, on prend en compte ces éléments là et on finance ces protections » explique Denis Aubertin, responsable des relations territoires dans les Alpes du Sud. Ici l’investissement se chiffre à 8.000 euros pour protéger une douzaine de poteaux avec notamment l’installation de perchoirs. « Les rapaces vont pouvoir se poser sur les perchoirs, sans risque de s’électriser ou de s’électrocuter. On va mettre également des effaroucheurs pour éviter que les rapaces se posent », poursuit Denis Aubertin

 

 

Des oiseaux rares et protégés

Grand-Duc, Faucon pèlerin, ou encore Crave à bec rouge ont été identifiés sur le secteur. Des cas d’électrocution sur le Grand-Duc avaient par exemple eu lieu, souligne Elsa Huet-Alegre, responsable pour la LPO PACA sur la thématique avifaune et lignes électriques. « Seuls les grands oiseaux sont concernés. Le problème, c’est quand ils se posent. Quand ils redécollent, ils peuvent toucher deux fils et c’est à ce moment là qu’il y a électrocution ». Selon la LPO, ces systèmes de protection installés par Enedis permettraient de diminuer de 90% le risque.

Le reportage d'Aurore Vallauri :

Notez qu’à Sigoyer, le chantier devrait se clôturer ce jeudi.

 

A. Vallauri