Hautes-Alpes : cimentoplastie discale, les parties civiles demandent une expertise judiciaire

Hautes-Alpes : cimentoplastie discale, les parties civiles demandent une expertise judiciaire

JUSTICE / Le docteur Gilles Norotte est poursuivi pour avoir utilisé cette technique, décriée par les plaignants comme étant toujours "expérimentale"

 

- Hautes-Alpes - 

 

Le dossier de la cimentoplastie discale revient devant la justice. Le chirurgien Gilles Norotte est poursuivi pour avoir utilisé cette technique entre 2015 et 2017 au sein du CHICAS de Gap. Elle consiste à injecter une sorte de ciment dans les disques de la colonne vertébrale plutôt que dans les vertèbres, et serait toujours considérée comme « expérimentale ». Les parties civiles, réunies en collectif, demande à la justice une expertise judiciaire pour vérifier la « légalité » de l’opération. Le tribunal doit rendre sa décision sur ce point aujourd’hui. En parallèle, le docteur conteste sa suspension par le Centre national de gestion des praticiens hospitaliers.

 

L.R