Hautes-Alpes : deux maraudeurs placés en garde à vue

Hautes-Alpes : deux maraudeurs placés en garde à vue
© Confédération Paysanne

SOCIAL / Après un rassemblement mené ce week-end à la frontière de Montgenèvre et organisé par la Confédération Paysanne et Solidaires, deux personnes ont été placées en garde à vue

 

- Hautes-Alpes - 

 

Deux maraudeurs solidaires placés en garde à vue. Alors que la Confédération Paysanne et Solidaires appelait à un rassemblement ce week-end à la frontière de Montgenèvre pour porter assistance aux exilés, deux mobilisés ont été placés en garde à vue, dont un paysan et un membre de « Tous Migrants ». « Nous n’acceptons pas la criminalisation des actes de solidarité, nous exigeons du ministère de l’Intérieur qu’il relâche nos camarades », réagit le syndicat agricole qui exigeait ce dimanche soir la libération rapide des deux gardés à vue. Une garde à vue levée ce lundi matin, explique le Parquet de Gap. L’enquête pour aide à l’entrée de personnes en situation irrégulière se poursuit en préliminaire. Le procureur, Florent Crouhy, explique « ne plus mettre de personnes en garde à vue pour aide au séjour et à la circulation ». Notez que Solidaires 05 et de la Confédération Paysanne ont une nouvelle fois appelé à la mobilisation ce lundi à 17h devant le commissariat de Gap pour protester contre ces deux placements en garde à vue. 

 

C. Cava Michard