Hautes-Alpes : la Chambre d’Agriculture aux côtés de ses producteurs

Hautes-Alpes : la Chambre d’Agriculture aux côtés de ses producteurs

AGRICULTURE / Pour faire face à la crise économique qui a touché la filière, la Chambre d’Agriculture a monté en huit jours le site saveurshautalpines.fr afin de recenser tous les producteurs locaux

 

- Hautes-Alpes -

 

Bien que le Salon de l’Agriculture a été annulé cette année à cause de la crise sanitaire, le Concours Général Agricole a bel et bien été maintenu. Afin de soutenir les producteurs français qui seront jugés dans des catégories nombreuses et variées comme les produits laitiers, la charcuterie, les vins ou même les huiles de noix. Avec 30 producteurs et plus de 100 produits, les Hautes-Alpes seront une nouvelle fois bien représentées du 13 au 24 mai lors de ce concours un peu différent qui sera organisé dans quatre villes différentes (Tours, Chalons en Champagne, Angoulême et Montpellier). À l’instar du génépi de l’entreprise Guillaumette basée à Saint Jean Saint Nicolas qui est reparti avec l’or l’année dernière, les médailles sont très souvent au rendez-vous, générant ainsi en moyenne une augmentation de 20% des ventes du produit récompensé. Une réussite qui fait la fierté pour la Chambre d’Agriculture des Hautes Alpes qui s’engage au quotidien auprès des agriculteurs locaux.

 

« C’est le triptyque de la reconnaissance de la qualité, du territoire et du travail accompli », Éric Lions

 

C’est notamment le cas dans le cadre des démarches de reconnaissance en Signe d’Identification de la Qualité et de l’Origine pour deux produits de la filière laitière : le Bleu du Queyras et la Tomme du Champsaur. Un coup de projecteur important pour son président Éric Lions dans ce processus de près de 10 afin d’obtenir le label AOP ou IGP.

Au cœur du premier confinement, les producteurs se sont trouvés devant une impasse et une situation unique qu’ils ne savaient pas gérer. Pour faire face à cette crise, la Chambre d’Agriculture avec le soutien de la députée Pascale Boyer a monté en huit jours le site saveurshautalpines.fr afin de recenser tous les producteurs locaux adhérents des trois marques de la Chambre : « Les Marchés de producteurs de pays », « Bienvenue à la ferme » et « Hautes-Alpes Naturellement ». Une plateforme qui permet en un clic aux consommateurs d’aller directement à la source et d’aider des agriculteurs qui étaient en grande difficulté face à la crise économique.

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios